Menu Fermer

15 films de science-fiction à regarder si vous aimez l’arrivée

Dire que Denis Villeneuve a un penchant pour la science-fiction serait un euphémisme. Ce réalisateur a manifestement le goût du genre, dirigeant certains des projets les plus passionnants tels que Blade Runner 2049 et la prochaine Dune.

RELATIVES :Amy Adams : 10 meilleurs films (selon l’IMDb)

Mais, sans doute le plus grand succès de Villeneuve dans le genre a étéArrivée. Ce magnifique récit de communication, de pardon et de compréhension a pris la forme d’un drame de premier contact. Si vous recherchez d’autres films dont la réalisation et le jeu sont aussi époustouflants que ce drame de science-fiction, ne cherchez pas plus loin que nos choix ci-dessous.

Mis à jour le 9 juillet 2020 par Darby Harn : Les fans de science-fiction ne veulent jamais grand chose en termes de nouveaux contenus, et même l’année dernière, avec tout ce qui se passe dans le monde, il y a eu quelques films qui ressemblent plus à Arrivée. Les films récents et même les films du passé récent offrent la même vibe intellectuelle mais émotionnelle que le film a si bien réussi. Comme c’est vraiment le bon moment pour réfléchir à la science et à la façon dont elle affecte les gens, voici quelques films de science-fiction supplémentaires comme Arrivée.

15 La vaste nuit (2020)

The Vast of Night poster

Le vaste de la nuit est un tout nouveau film indépendant qui a récemment fait ses débuts sur Amazon. L’ambiance de petit budget joue en faveur du film, qui adopte une approche de type « Twilight Zone » pour sa production.

Le film entier est en fait encadré comme un épisode d’une série d’anthologie fictive appelée Paradox Theatre, et se déroule au cours d’une seule soirée lors d’un match de basket-ball de lycée dans les années 1950. Un DJ de la radio découvre un étrange signal audio, et le reste est de l’or en science-fiction.

14 Soleil (2007)

Ce film est un peu plus ancien, mais il est parfait pour les fans d’Arrivée. Une équipe d’astronautes et de scientifiques se rend au soleil avec une charge utile destinée à le redémarrer après que notre étoile commence à tomber en panne dans ce film fantastiquement simple mais cosmique de Danny Boyle (Trainspotting, Slumdog Millionaire, et tant d’autres).

Ce film de 2007 a été négligé à bien des égards, mais il met en scène un casting incroyable comprenant Cillian Murphy et le futur Capitaine Amérique lui-même, Chris Evans. Ça vaut la peine de le chercher.

13 Couleur en amont (2013)

Upstream Color

Upstream Color est un autre film méconnu de 2013, écrit, réalisé, produit et interprété par Shane Carruth, qui a également réalisé le film de voyage dans le temps Primer, de 2004. Upstream Color n’est pas une autre histoire de voyage dans le temps, mais les fans d’Arrivée auront sans doute du plaisir à découvrir cette histoire complexe.

Dans le film, un homme connu uniquement sous le nom de Voleur semble récolter une entité ressemblant à une larve qui, lorsqu’elle est ingérée, a des effets profonds sur l’esprit humain. Des effets profonds. Qui est qui et qu’est-ce qui deviennent des questions majeures dans le film.

12 couleurs rapides (2018)

Fast Color est un film étonnant de 2018 qui chevauche plusieurs genres différents. D’une part, c’est un film de super-héros. Ruth (jouée brillamment par Gugu Mbatha-Raw) possède des super-pouvoirs, provoquant des tremblements de terre.

Le film est également post-apocalyptique, se déroulant pendant une grave pénurie d’eau aux États-Unis. Mais ce dont il s’agit vraiment, c’est de la famille. Ruth retourne chez elle, où elle n’est pas allée depuis un certain temps, pour essayer de se réconcilier avec sa mère et sa fille séparées, qui ont toutes deux leurs propres capacités surhumaines.

11 Sous la peau (2013)

Under the Skin est un film magnifiquement ésotérique de 2013 qui met en scène Scarlett Johansson dans le rôle d’une entité extraterrestre qui vient sur terre pour manger les gens… mais ce n’est pas aussi simple. L’extraterrestre de Johansson pèle les gens et se fait passer pour eux, tout en parcourant l’Écosse pour trouver d’autres victimes.

RELATIVES :Scarlett Johansson : ses 5 meilleurs (et 5 pires) films selon l’IMDB

Cela semble absurde, mais c’est obsédant et sombre, ponctué par la bande-son sinistre. Le film explore les questions de l’identité et de la solitude, sans jamais vraiment apporter de réponses faciles. Ou des réponses tout court.

10 Ex Machina (2015)

Alex GarlandLe premier film de l’artiste a été un bouleversement de genre. Le film a été couronné aux Oscars, battant des noms tels queLa force s’éveille etMad Max : la route de la furie dans la catégorie Effets visuels. Ce chef-d’œuvre sans fioritures explore les questions non seulement de l’intelligence artificielle, mais aussi du genre et de la sexualité.

La performance d’Alicia Vikander dans le rôle de l’Ava AI est captivante, elle se révèle complètement dans ses mouvements rendus en grande partie en images de synthèse. Oscar Isaac et Domnhall Gleeson sont également un puissant double acte. Mais ce qui attire le plus l’attention, ce sont les visuels de Garland, qui est bien plus cynique et kubrickesque que Villeneuve.

9 Annihilation (2018)

Le deuxième long métrage de Garland a été encore plus trippant que Ex Machina, en choisissant d’adapter un roman existant de l’écrivain Jeff VanderMeer.Annihilation est similaire à Arrivée, abordant les questions de relations et d’amour, tout en explorant l’agence, la conservation et l’environnement.

Une fois de plus, c’est une vision beaucoup plus sombre du genre que celle de Ex Machina ou à l’arrivée. L’annihilation est un voyage psychédélique dans un paysage cauchemardesque, habité par des créatures mutantes et dont la santé mentale se dégrade lentement. Natalie Portman donne une performance incroyable dans le rôle principal et est mise à rude épreuve.

8 Blade Runner 2049 (2017)

Denis Villeneuve a réussi l’impossible avec cette suite directe des années 1984Blade Runner. Le film original a redéfini le genre, et pour beaucoup, il semblait intouchable. Pourtant, d’une certaine manière, Villeneuve a créé une suite surprenante, fidèle et remarquable.

RELATIVES :10 romans de science-fiction classiques qui nécessitent une adaptation cinématographique

Visuellement, le film se suffit à lui-même, mais en même temps, il se sent en accord avec l’original. Tout semble plus grand, plus terne et plus sombre, et finalement plein d’espoir. La capacité de Villeneuve à projeter l’ampleur et l’émotion à travers ce genre est parfaitement mise en évidence dans ce film.

7 Lancement (2010)

Création a été l’un des films de science-fiction les plus populaires de la dernière décennie. Les règles strictes établies par Christopher Nolan ont permis d’ajouter une construction compréhensible à ce monde de rêves. Les enjeux n’avaient jamais été aussi importants auparavant, donnant du poids à un sujet qui semble si éthéré.

Visuellement parlant, le film est étonnant, utilisant des effets visuels irréels à la fois pratiques et CGI. La musique de Hans Zimmer est explosive et émotionnelle, et le tout est une sombre montagne russe dans l’esprit de Nolan.

6 Ad Astra (2019)

Si Arrivée est une histoire des merveilles de la vie possible en dehors de notre galaxie, Ad Astra est exactement le contraire. Frappé par le manque flagrant de vie extraterrestre, que reste-t-il à l’esprit humain ? Alors qu’il traite encore ces grandes questions sur l’univers, il est aussi beaucoup plus concerné par des questions plus interpersonnelles et existentielles de traumatismes, de comportements toxiques et de relations.

Sommes-nous les sous-produits d’une mauvaise éducation, condamnés dès le départ ? Ou pouvons-nous perturber le cycle et repartir à zéro ? Ce sont des questions comme celles-ci qui ne sont stimulées que par la meilleure performance de Brad Pitt et les décors et séquences d’action irréels. C’est contemplatif et lourd, mais jamais prétentieux.

5 Elle (2013)

Elle (avec Joaquin Phoenix) se situe à l’extrémité de ce spectre émotionnel des films de science-fiction. L’élément IA est bien moins important que la relation réelle qui est en jeu. Il s’agit d’un drame romantique sur l’amour, le traumatisme et la possessivité qui l’accompagne, qui se trouve être un film de science-fiction.

Les éléments de science-fiction ne sont que des versions améliorées de la technologie actuelle et de l’isolement qu’elle crée. C’est un film magnifique qui embrasse ses racines de science-fiction, mais en raison de ses thèmes émotionnels pertinents, il se sent tout aussi proche de nous aujourd’hui.

4 Interstellaire (2014)

La tournure inattendue du voyage dans le temps de l’arrivée est un lien direct avec ce drame de voyage spatial de Christopher Nolan. Dans les deux films, le protagoniste doit souffrir de la mort de son enfant par des moyens de contrainte temporelle, mais ici, c’est par le biais de son jeune voyage vers l’avenir.

Le film fait souvent écho à des longs métrages plus abstraits comme celui de Kubrick en 2002 : Une odyssée de l’espace. Mais, le noyau émotionnel fonctionne pleinement. Interstellaire et Arrivée visent tous deux à rétablir la vision d’avenir pleine d’espoir que notre société cynique actuelle a perdue.

3 Lune (2009)

Moon est un fantastique drame de science-fiction unique avec des tonnes de rebondissements. Comme vous l’avez peut-être deviné, ce film basé sur la lune aborde des éléments d’agence, avec le twist concernant un élément de clonage choquant.

RELATIVES :Les 10 meilleurs films de science-fiction de la décennie (selon Rotten Tomatoes)

Si vous recherchez une performance centrale fantastique dans un film de science-fiction, ne cherchez pas plus loin. Sam Rockwell tue absolument tout dans ce film, en donnant une performance drôle et sincère pour les livres. Le côté positif ? Il ne joue pas non plus un raciste pour une fois ! En toute honnêteté, cependant, le film est un excellent drame de science-fiction avec des séquences très tendues.

2 boucleur (2012)

Rian Johnson est passé maître dans l’art de déconstruire un genre. Alors le voir faire avec ce noir de science-fiction était un échange de jeux. Le film est le premier depuis longtemps à offrir une excellente performance de Bruce Willis, qui capture vraiment l’âme torturée du vieux Joe.

Le film est un futur proche tangible, se sentant juste assez loin pour l’évasion, mais assez proche pour avoir un impact. Une fois de plus, il aborde beaucoup de thèmes similaires à ceux d’Arrivée, à savoir la rupture des cycles traumatiques. Mais, là où Arrival se situe à une échelle beaucoup plus grande, Looper adopte un objectif plus microscopique.

1 district 9 (2009)

La vision de l’arrivée du premier contact est bien plus traditionnelle que celle du District 9 de Neil Blomkamp, mais il se peut aussi que la sienne soit encore plus réaliste. En parallèle direct avec les horreurs de l’apartheid sud-africain, District 9 utilise son scénario extraterrestre pour aborder les problèmes systématiques et écrasants de la xénophobie.

Mais ce film est bien plus passionnant que la nature contemplative de Arrivée. Plein de séquences d’action explosives et d’humour, District 9 propose un film d’action de science-fiction qui n’a toujours pas peur de tremper ses orteils dans les arguments plus politiques qui se cachent derrière son histoire.

SUIVANT :Arrivée : 10 détails cachés que tout le monde a complètement manqués

Partager

Tweet

Commentaire

Partager

Suivant
10 des meilleurs thrillers de ces 5 dernières années

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Matt Berger est écrivain, comédien, acteur, passionné de Paddington et père de Corgi. Il écrit actuellement pour Screen Rant, a écrit pour Bloody Disgusting, anime le podcast Film School Sucked, et co-anime le podcast Macabre. Matt est un ancien élève de l’université d’État de Portland, diplômé en anglais et en études cinématographiques.

En savoir plus sur Matt Berger

Cet article a été rédigé par Matt Berger et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.