Menu Fermer

Apple autorise les paiements par applications tierces en Corée du Sud, les États-Unis seront-ils les prochains ?

Pomme autorisera les options de paiement par des tiers en Corée du Sud afin de se conformer à une nouvelle loi dans ce pays d’Asie du Sud-Est. Apple a fait l’objet d’un examen de plus en plus minutieux ces derniers temps pour son la taxe dite « Apple ». qui fait payer aux développeurs jusqu’à 30 % de leurs revenus pour tous les paiements traités par l’App Store. Bien que la plupart des développeurs soient mécontents de ces frais, ils ont dû jusqu’à présent les accepter en l’absence de tout cadre réglementaire ou législatif.

De nombreux développeurs sont contrariés par le fait que l’entreprise ne leur permet pas d’utiliser leurs propres systèmes de traitement des paiements pour économiser la taxe dite « Apple ». Alors que Facebook est l’un des principaux développeurs lutter contre ce systèmeApple a récemment livré une bataille rangée au tribunal contre Epic Games sur le même sujet. Cependant, les développeurs semblent maintenant avoir un rayon de lumière, si ce n’est qu’en Corée du Sud.

En rapport : Tim Cook : les paiements par des tiers créeraient un marché aux puces pour les applications.

Apple a a annoncé qu’elle se conformera à une nouvelle loi en Corée du Sud qui l’oblige à autoriser les systèmes de traitement des paiements tiers dans le pays. Dans un communiqué de presse publié mardi, l’entreprise a déclaré qu’elle continuerait à travailler avec les autorités de réglementation en Corée du Sud dans l’intérêt des utilisateurs du pays. Cette décision intervient quatre mois après l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi en Corée du Sud, qui oblige les opérateurs de magasins d’applications comme Apple et Google à proposer aux développeurs des options de traitement des paiements tiers. En septembre, Google s’est conformé à la loi en annonçant qu’il réduirait sa commission de quatre pour cent pour les développeurs qui n’utilisent pas son système de paiement interne.

Les développeurs ont été à l’encontre d’Apple sur la commission de l’App Store, le cas le plus notable étant les démêlés juridiques avec le développeur de Fortnite, Epic Games. L’affaire a commencé lorsque Epic a commencé à offrir des réductions aux utilisateurs qui achètent la monnaie du jeu directement sur son site web plutôt que via l’App Store. Apple a riposté en retirant Fortnite de l’App Store, et l’affaire a fini devant les tribunaux.

Apple semble avoir gagné cette affaire, la juge de district américaine Yvonne Gonzalez Rogers ayant statué en sa faveur dans neuf des dix chefs d’accusation, la seule victoire pour Epic est intervenu dans l’affaire relative aux options de paiement de tiers. Le juge a statué qu’Apple devait permettre aux développeurs d’établir des liens vers des méthodes de paiement alternatives non liées à l’App Store, bien qu’Apple ne se soit pas encore conformé à cette ordonnance.

Maintenant qu’Apple est contraint d’autoriser des options de paiement tierces en Corée du Sud, il sera intéressant de voir si cela se produira un jour aux États-Unis et dans le monde entier. Toutefois, il convient de noter qu’Apple n’autorise pas d’autres options de paiement en Corée du Sud par altruisme. Au contraire, elle y a été contrainte par la législation. Pour qu’un changement similaire se produise ailleurs, il est probable qu’il faille une action réglementaire ou une législation forte, sans quoi les choses resteront probablement inchangées dans les années à venir.

Suivant : Tumblr contraint de censurer son contenu pour rester sur l’App Store

Source : Le Korea Herald

Cet article a été rédigé par Kishalaya Kundu et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.