Menu Fermer

Batman a eu besoin de l’aide de Hellboy pour sauver un héros classique de DC

Homme chauve-souris est l’un des héros les plus célèbres et les plus compétents de DC Comics, mais il y a parfois des cas où même le Chevalier Noir a besoin d’un peu d’aide. Dans l’édition de 1999 de Batman / Hellboy / Starman série limitée, le crossover interentreprises a permis à Batman d’enquêter sur le sinistre kidnapping de Ted Knight, l’ancien Starman de l’âge d’orpar un groupe néo-nazi appelé les Chevaliers d’octobre. Les antécédents occultes du groupe amènent Hellboyle plus grand enquêteur sur le paranormal au monde.

Dans la série, écrite par Homme d'étoiles de l’écrivain James Robinson et illustrée par Mike Mignola, créateur de HellboyTed Knight est invité à Gotham par Wayne Industries pour prendre la parole lors d’une conférence sur les énergies alternatives. Mais la conférence est écourtée par un groupe de néo-nazis armés dont l’acquisition de l’ancien Starman est alors presque contrecarrée par Batman. Avec peu de preuves à l’appui – à l’exception d’une phrase inquiétante d’un membre de gang mourant – Batman est finalement présenté à Hellboy, dont l’expérience dans les domaines occulte et surnaturel a été considérée comme un atout pour retrouver Ted. Bien que solitaire de nature, Hellboy fait valoir que sa compréhension de la magie, et la compréhension limitée de Batman en raison de sa formation scientifique, pourrait s’avérer utile en plus de sa réputation douloureusement acquise dans le domaine.

Continuez à faire défiler pour continuer à lire
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour démarrer cet article en vue rapide.

RELATIVES :Pourquoi le Hellboy 3 de Guillermo Del Toro n’est jamais devenu une bande dessinée

Hellboy et Batman gravissent les échelons du réseau d’informateurs de Gotham City, s’appuyant sur leurs compétences en matière d’enquête ainsi que sur leur apparence pour trouver les informations nécessaires pour se retrouver sur un terrain d’aviation abandonné de Gotham. Avant de se lancer dans la bataille, Batman et Hellboy discutent de leur appréciation de ce qu’ils ont apporté au cours de cette collaboration inhabituelle, tout en reconnaissant l’étrangeté de l’autre. Malheureusement, leur tentative d’arrêter les Chevaliers est un échec. Batman ne parvient pas à empêcher le chef des Chevaliers, Herr Dantz, de partir avec Ted Knight vers leur base secrète et malgré l’intervention de Hellboy, les membres au sol disparaissent grâce à un puissant sort de passage.

Les deux héros étant impatients d’affréter l’un des avions de Bruce Wayne (il est l’ami de Batman, sans poser de questions) pour intercepter les Chevaliers avant qu’ils n’atteignent leur base éloignée, il semblerait que cette affaire soit sur le point de se terminer. Malheureusement, Batman apprend que son ennemi juré, le Joker, n’a pas péri lors de leur dernière confrontation, mais qu’il a commencé sa dernière série de crimes. Incapable de l’ignorer, Batman s’excuse mais assure à Hellboy qu’il va organiser son voyage et qu’il sera là dès que le Joker sera arrêté. Heureusement pour Hellboy, il ne va pas affronter les Chevaliers seul, car Jack, le fils de Ted, l’actuel Starman, vole dans l’espoir d’aider les héros à arrêter les Chevaliers d’octobre et à sauver son père.

Plus proche de la série Starman de Robinson, ce numéro ne perd pas de temps à expliquer comment les deux héros se connaissent, bien qu’ils existent dans deux lignes d’édition complètement différentes. Dark Horse et DC Comics ont déjà croisé le fer dans d’autres histoires et la brève explication ne se met pas en travers de l’histoire, elle l’accepte et continue avec le récit. Hellboy et Batman sont conscients de leur réputation respective et ils ont un travail à faire : sauver Ted Knight tout en arrêtant les méchants nazis. Mignola complémente le scénario de Robinson avec son style caractéristique d’ombres, son design élaboré et ses expressions qui donnent au livre un sentiment intemporel où Hellboy s’insère dans la ville de Gotham de Batman. Il est dommage que Big Red et le Chevalier noir ne fassent pas plus souvent équipe, car c’est très amusant quand ils le font.

SUIVANT :Batman contre Predator : Marvel peut-il être le meilleur crossover de DC ?

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

New Mutants Poster Makes X-Men Logo A Cage

Une nouvelle affiche sur les mutants fait du logo X-Men une cage

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Drew est un lecteur, un écrivain, un artiste et un professionnel de la création basé à Westchester, New York. Il s’adonne au cosplay, aux références cinématographiques, à la bande dessinée et à certains anime tout en étant un Ghostbuster. Il est titulaire d’une licence d’histoire et d’un master en édition et est ravi de travailler avec Screen Rant. Ses articles ont déjà été publiés dans Comic Book Resources et Iron Age Comics et il est impatient de voir ce qui va se passer ensuite !

En savoir plus sur Drew Mollo

Cet article a été rédigé par Drew Mollo et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.