Menu Fermer

Ce à quoi aurait ressemblé le Superman Lives de Tim Burton (et pourquoi il n’a pas eu lieu).

En plus d’explorer Gotham City, Batman, et les différentes menaces vivant dans ce monde, Tim Burton était sur le point de faire un Superman Un film intitulé Superman Lives, mais le projet n’a jamais vu le jour – et voici à quoi il aurait ressemblé. Tim Burton est connu pour son style unique en tant que réalisateur, car il associe souvent des éléments d’horreur à des comédies et à des contenus plus familiaux, et il a apporté cette touche « Burtonesque » à des mondes bien connus qui ne sont pas nés de son imagination.

Burton a rendu visite au genre super-héroïque en 1989 avec Batman, qui présentait Michael Keaton dans le rôle de Bruce Wayne et Jack Nicholson dans celui de Jack Napier/The Joker. Le succès critique et financier de Batman a fait place à une suite, Le retour de BatmanBatman Returns, sorti en 1992, est toujours considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs films de super-héros de tous les temps. Pour Batman Returns, Burton a pleinement adopté la noirceur de Batman et de Gotham City et l’a mélangée à son style particulier, ce qui n’a pas séduit grand monde, si bien que les plans pour un troisième film Batman ont été annulés. Cependant, la collaboration de Burton avec Warner et DC Comics n’était pas terminée, et il était sur le point de réaliser une nouvelle histoire de super-héros, mais avec un protagoniste différent : Superman.

En rapport : L’ouverture originale de Batman Returns annonçait le plan du Pingouin.

Intitulé Superman Lives, le projet est réécrit par Kevin Smith à la fin des années 1990 et c’est lui qui propose Burton comme réalisateur. Burton et Warner Bros. ont conclu un accord et Superman Lives a obtenu une date de sortie prévue pour l’été 1998, mais le film a finalement été annulé. Cependant, au fil des années, de plus en plus détails sur Superman Lives ont été mis en lumière, y compris qui aurait joué Clark Kent, certains détails de l’intrigue, et les raisons pour lesquelles le film n’a jamais eu lieu. Voici à quoi aurait ressemblé le Superman Lives de Tim Burton et pourquoi il n’a pas eu lieu.

Le détail le plus connu du film Superman Lives de Tim Burton est que Nicolas Cage a été choisi pour incarner Clark Kent/Superman, un choix que beaucoup ont remis en question, critiqué et analysé pendant des années. Nicolas Cage aurait été choisi pour représenter le sentiment d' »aliénation » de Clark, car le scénario qui était sur le point de devenir le produit final – écrit par Dan Gilroy – voyait les parents biologiques de Clark, Jor-El et Lara, placer le bébé Kal-El dans sa fusée et il n’avait donc aucune idée de qui il était vraiment et d’où il venait. S’adressant à IndieWire en 2014, Gilroy a expliqué que dans son projet pour Superman Lives, la plus grande peur de Kal-El était qu’il soit un extraterrestre, et que l’histoire voyait donc Superman en thérapie au début du film. Cage et Superman Lives sont allés jusqu’aux tests d’écran, c’est pourquoi les fans peuvent maintenant avoir une idée claire de ce que sera le film. à quoi Cage aurait ressemblé en costume complet de Supermanet au final, le monde n’a jamais pu voir cette version plus sombre et plus émotive de Clark Kent/Superman.

Superman Lives a fait l’objet de plusieurs réécritures, mais ce que la plupart d’entre elles (si ce n’est toutes) semblent avoir en commun est le crossover. événement de bande dessinée La mort de Supermanqui a servi de base à l’intrigue. The Death of Superman a été publié entre décembre 1992 et octobre 1993 et est divisé en trois arcs : « Doomsday ! » (qui se termine par la mort de Superman),  » Funérailles d’un ami  » (où l’univers DC pleure sa mort) et  » Reign of the Supermen ! (qui présente quatre imposteurs de Superman avant le retour de l’original). Le scénario de Gilroy prévoit la mort de Superman et son retour grâce à une mystérieuse force kryptonienne connue sous le nom de « K », qui est l’esprit restant de Krypton protégeant le dernier fils de la planète et qui agit également comme un costume/armure temporaire, produisant tous ses pouvoirs.

Le film Superman Lives de Tim Burton a été décrit comme tellement fou qu’il aurait rendu Batman &amp ; Robin de Joel Schumacher a l’air bien – et c’est beaucoup dire. Ces affirmations sont surtout dues aux méchants prévus pour y apparaître et à leur rôle dans l’histoire, car des événements complètement fous se produisent grâce à eux. Tout d’abord, il y a Brainiac, un cyborg extraterrestre et l’un des plus grands ennemis de Superman dans les comics. Dans Superman Lives, Brainiac est le responsable de la destruction de Krypton et donc de la mort des parents de Kal-El, et a juré de traquer Kal-El car il est le seul survivant du massacre de Krypton. Puis il y a Lex Luthor, l’ennemi juré de Superman, qui était sur le point de découvrir l’identité de Clark Kent, et lorsque Brainiac arrive sur Terre, ils unissent leurs forces pour détruire Superman – et c’est là que la folie commence.

En rapport : Batman v Superman suggère que Lex Luthor a conçu la lance de kryptonite de Batman.

Brainiac et Luthor fusionnent en une seule identité cyborg nommée « Lexiac », qui ressemble à Luthor mais agit comme un robot, Brainiac émergeant de temps en temps en se détachant de la tête de Luthor. Ensemble, ils créent jour du Jugement dernier dans le but de se débarrasser de Superman, et ainsi une bataille entre Superman et Doomsday a lieu, culminant avec la mort du super-héros, mais ce n’est pas la fin des plans de Lexiac. Alors que le monde pleure la mort de Superman, Lexiac commence à planifier la destruction de la Terre comme Brainiac l’a fait avec Krypton, mais ces plans prennent fin lorsque Superman revient (avec l’aide de K, comme mentionné ci-dessus). Superman vainc Lexiac en détruisant la partie Brainiac de celui-ci, et certains ont décrit une scène où un Lex Luthor vaincu, portant un string rouge, blanc et bleu, est emmené dans une ambulance. Pour ajouter plus de vie à l’image de Brainiac, Luthor, et Lexiac, Christopher Walken a été pressenti pour jouer Brainiac (bien que Jim Carrey et Gary Oldman aient également été envisagés), et Kevin Spacey a été approché pour jouer Lex Luthor.ce qu’il a fait dans le film Superman Returns de Bryan Singer.

Outre Nicolas Cage dans le rôle de Superman, l’autre acteur confirmé pour Superman Lives était Chris Rock, qui devait jouer Jimmy Olsen, le jeune photojournaliste travaillant pour le Daily Planet et donc le collègue de Lois et Clark. Jimmy Olsen était surtout un personnage humoristique dans les bandes dessinées de Superman, il est donc logique qu’un comédien connu comme Chris Rock joue ce rôle. En parlant à Yahoo ! divertissement en septembre 2021, Rock s’est ouvert sur Superman Lives Il ajoute qu’une partie de lui se demande où est son film de super-héros, car il a failli y figurer il y a vingt ans.

Bien sûr, Lois Lane a été incluse dans Superman Lives. Dans ce film, Lois et Clark se rencontrent au Daily Planet et, comme son identité est sur le point d’être révélée grâce à Lex Luthor, il envisage d’en parler à Lois, mais ils ont déjà quelques problèmes car Clark ne peut pas s’engager dans leur relation parce qu’il ne sait pas qui il est ou ce qui se passe avec lui. D’autres détails sur le rôle de Lois dans Superman Lives sont qu’après la mort de Superman, Lexiac essaie de courtiser Lois en deuil de manière non subtile et en fait croustillante, et à la fin du film, elle retrouve Superman et révèle qu’elle est enceinte de lui. Quant à savoir qui aurait pu jouer Lois Lane dans Superman Lives, Sandra BullockCourteney Cox et Julianne Moore ont été approchées, mais le producteur Jon Peters voulait Bullock pour le rôle.

Superman Lives est allé très loin dans le processus de pré-production, avec les choix de casting mentionnés ci-dessus, les tests d’écran, les essayages de garde-robe, les repérages (Burton ayant choisi Pittsburgh, en Pennsylvanie, comme principal lieu de tournage pour Metropolis), et devait commencer le tournage au début de 1998. Cependant, alors que certains éléments de la pré-production avançaient, d’autres se heurtaient à divers obstacles, notamment le scénario. Warner Bros. a commandé une autre réécriture à Dan Gilroy pour des « raisons budgétaires » et le tournage a été retardé, et le projet a finalement été mis en attente et effectivement annulé en avril 1998. Les raisons budgétaires étaient le résultat d’une série d’échecs au box-office que Warner Bros. a connu dans les années 1990, notamment Batman &amp ; RobinMême si Superman est un grand nom dont les résultats sont presque garantis, même si la qualité de l’histoire n’est pas la meilleure, Warner doit faire très attention aux projets dans lesquels elle choisit d’investir. Ceci, ainsi que les nombreuses différences créatives avec l’histoire et les personnages, et la pré-production coûtant déjà beaucoup d’argent au studio, ont conduit à l’annulation de Superman Lives, mais pas à son oubli.

Depuis, Burton a exprimé sa frustration et ses regrets d’avoir passé près d’un an à travailler sur Superman Lives pour qu’il subisse de nombreuses interférences (le producteur Jon Peters étant désigné par beaucoup comme le responsable de l’échec du projet), mais en fin de compte, il a continué à travailler sur d’autres projets intéressants. Une fois Superman Lives terminé, Burton a réalisé Creux endormiParmi ses œuvres les plus remarquables depuis lors, citons Charlie et la chocolaterie, Corpse Bride, Sweeney Todd et la version en prises de vues réelles de Dumbo. En ce qui concerne l’avenir de Superman Lives, il est très peu probable que le projet tel qu’il est connu se réalise, et ce qu’il aurait pu être vivra dans l’imagination des fans, qui comme l’a dit Nicolas Cagen’est pas mauvais du tout, car il « pourrait résonner plus profondément que le projet fini ».

Suivant : A quoi aurait ressemblé le Batman 3 de Tim Burton (&amp ; pourquoi il n’a pas eu lieu)

Cet article a été rédigé par Adrienne Tyler et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.