Menu Fermer

Chaque chanson dans l’âme de Pixar

Avec une prémisse centrée sur le pouvoir d’inspiration de la musique, il est tout à fait logique que la bande originale du nouveau film de PixarÂme est une célébration du jazz. Le retour à la forme pour le très estimé studio comprend de nombreux classiques du genre pour soutenir la passion de Joe Gardner pour la musique. Qu’il s’agisse de standards de jazz, de jazz rap ou d’autres styles, la bande sonore rassemble une formidable collection de musiques pour souligner une histoire de Pixar qui vient du fond du cœur.

Soul, disponible sur Disney +raconte l’histoire de Joe Gardner, un musicien de jazz d’âge moyen qui enseigne l’orchestre au collège tout en essayant de se faire une place sur la scène compétitive des concerts de New York. Juste au moment où il semble avoir enfin obtenu sa grande chance, il fait un détour inattendu par le You Seminar : un lieu où de nouvelles âmes se développent avant de rejoindre le plan des mortels. Avec l’aide de quelques amis improbables, il lutte pour revenir sur Terre afin de réaliser son rêve de jouer avec la très estimée Dorothea Williams et de devenir un musicien de jazz à succès.

Continuez à faire défiler pour continuer à lire
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour démarrer cet article en vue rapide.

Relatif :L’âme : tous les oeufs de Pâques et le camp ; explication des références secrètes des pixels

Bien sûr, comme Joe est si passionné de musique, la culture jazz vibrante de New York City fait une apparition remarquée pour souligner le film. L’équipe musicale que Pixar a réunie est composée de quelques stars : Jon Batiste (célèbre pour son Late Show) a travaillé à la composition de chansons sur une partition des vétérans du cinéma Trent Reznor et Atticus Ross (The Social Network, Mank), et The Roots’, un groupe de musique de film. Questlove a été consultant en musique en plus de son rôle de voix. La bande sonore comprend de nombreux standards, des airs de jazz du répertoire standard de la plupart des joueurs professionnels, ainsi que d’autres chansons allant de A Tribe Called Quest à Bob Dylan. Il y a même quelques morceaux enregistrés exclusivement pour Soul. Voici toutes les chansons présentées :

« Les choses ne sont plus ce qu’elles étaient » – Mercer Ellington « We Get Along » – Sharon Jones et les Dap-Kings « II B.S. » – Charles Mingus « Rappin Ced » – Daveed Diggs « Subterranean Homesick Blues » – Bob Dylan « Check the Rhime » – Une tribu appelée Quest « Body and Soul » – Johnny Green « Parting Ways » – Cody ChesnuTT « Apple Tree » – Erykah Badu « Space Maker » – Walter Norris « Cristo Redentor » – Duke Pearson « It’s All Right » – Curtis Mayfield

Soul Curley

La soul commence avec le groupe de jazz du collège de M. Gardner qui répète une interprétation de « Things Ain’t What They Used to Be » du fils de Duke Ellington, Mercer Ellington. En 2014, « We Get Along » et le standard de jazz « II B.S. » font leur apparition avant que la contribution de Daveed Diggs (Hamilton, Clipping) « Rappin Ced » ne soit jouée dans le « Hall of You » de Joe. Après avoir fui les employés de You Seminar, 22 conduit Joe à The Zone où ils trouvent Moonwind, dont le navire joue la chanson de Dylan « Subterranean Homesick Blues » en accord avec son esthétique hippie.

Avec le déplacement de l’action à New York, « Check the Rhime » des pionniers du rap jazz de New York, A Tribe Called Quest, contribue à étoffer l’environnement, tout comme le standard « Body and Soul ». Comme pour le film, « Parting Ways » est l’air que le busker joue lorsque Joe et 22 arrivent sur le quai du métro.

Issu d’une œuvre fondatrice de la néo-soul, « Apple Tree » d’Erykah Badu s’inscrit parfaitement dans la liste des titres. Le piano jazz « Space Maker » est le suivant, suivi par le standard « Cristo Redentor ». Enfin, « It’s All Right » de Curtis Mayfield nous fait entrer dans le générique.

Suivant :Pourquoi l’âme ressemble plus à un film de pixels qu’à un film d’action

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

Darcey Silva In 90 Day Fiance 2

Fiancé de 90 jours : Le nouveau camée de Darcey Silva, ivre, laisse ses fans « tristes ».

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Gabriel Ponniah
(16 Articles publiés)

Gabriel Ponniah est un cinéaste et un écrivain originaire de Columbia, dans le Maryland. Il a travaillé à la fois dans l’industrie du divertissement et en dehors de celle-ci en tant que créateur indépendant et pour plusieurs sociétés de production dans le domaine du cinéma, de la télévision et du développement des talents. Gabriel est très heureux de son éminent retour dans l’industrie à Los Angeles après avoir obtenu son diplôme de l’Université du Texas à Austin avec les plus hautes distinctions dans le domaine de la radio, de la télévision et du cinéma. Lorsqu’il ne dissèque pas de films, il joue au basket-ball, fait la cuisine ou encourage son équipe sportive préférée : Les Saints de la Nouvelle-Orléans.

Plus de Gabriel Ponniah

Cet article a été rédigé par Gabriel Ponniah et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.