Menu Fermer

Classement des 15 meilleurs épisodes de l’histoire de Star Trek TV

Avec six émissions de télévision en direct, une série animée et d’innombrables films, la franchise Star Trek a dominé la culture pop pendant des décennies. Depuis la première de Star Trek en 1966, en passant par les années 90 où pas moins de trois séries Star Trek étaient diffusées en même temps, jusqu’à l’émergence de Star Trek : Discovery et bientôt Picard, la franchise a connu plus de 800 épisodes.

RELATIVES :Comment Paramount a failli tuer Star Trek

Réduire la liste des « meilleurs » est une tâche presque impossible. Avec l’appel à la découverte et à l’aventure de la série originale, l’accent mis par The Next Generation sur l’impératif moral et la diplomatie, celui de Voyager sur les relations interpersonnelles et l’exploration, et celui de Deep Space Nine sur les luttes en temps de guerre et le côté obscur de Starfleet, chacune de ces séries offre des centaines d’heures d’émotions télévisuelles qui pourraient figurer sur leur propre liste de « best of ». Voici notre classement des 10 meilleurs épisodes de l’histoire de la télévision Star Trek, mais il n’est en aucun cas définitif.

Mis à jour par Kayleena Pierce-Bohen le 27 mai 2020 : C’est une période passionnante pour les fans de Star Trek, car CBS All Access continue de progresser à Warp 10, promettant plus de nouveaux contenus Star Trek sur son service de streaming que jamais auparavant. Avec l’annonce de l’essaimage de Star Trek : Discovery Star Trek : Strange New Worlds, nous avons mis à jour cette liste pour inclure certains épisodes de la nouvelle série Star Trek, dont Star Trek : Picard.

15 ÉQUINOXE (VOYAGEUR)

Dans la finale en deux parties de la saison 6, leVoyageur L’équipage se trouve confronté à un aperçu de ce qu’il pourrait devenir s’il laissait sa compassion, sa conviction et ses principes moraux s’éroder sous l’effet de l’intérêt personnel et de la méfiance. Cela commence lorsqu’ils décident d’offrir leur aide à un navire échoué dans le même quadrant que celui où ils voyagent.

L’équipage du Voyager sait qu’il lui faudra 75 ans pour rejoindre le quadrant Alpha et Starfleet, et à ce stade, il a accepté son sort et s’est efforcé d’en tirer le meilleur parti. L’équipage du navire qu’ils rencontrent a succombé à l’intérêt personnel, à la cupidité et, finalement, à une baisse de moral qui conduit à la mutinerie et à la méfiance. Leur utilisation de subterfuges révèle au Voyager la chance qu’ils ont de s’avoir les uns les autres.

14 LES ENNUIS DES TRIBBLES (SÉRIE ORIGINALE)

Considéré par Trekkies comme représentant le camp élevé de la série originale ainsi que son charme attachant, le tristement célèbre épisode « The Trouble with Tribbles » a introduit les Tribbles flous à la franchise Star Trek et pour le meilleur ou pour le pire, leur épisode reste un favori des fans. Lorsqu’un Tribble apparaît sur l’Enterprise, des centaines suivent à mesure qu’il se multiplie, produisant des montagnes de créatures rondes de type ours en peluche à fourrure.

RELATIVES :Toutes les apparitions de Tribble dans Star Trek jusqu’à présent

Bientôt, il n’y a plus de place pour l’équipage, encore moins pour un Tribble de plus. Ils se rendent dans les quartiers de couchage, les cloisons et les réserves de nourriture, pendant que Kirk tente de résoudre une crise klingonne. A la manière de Star Trek, l’épisode se termine par une série d’épisodes qui traitent intelligemment des deux problèmes (parce que Kirk ne pouvait vraiment pas gérer une douche Tribble de plus).

13 PERFORMANCES DE POINTE (PROCHAINE GÉNÉRATION)

Dans la deuxième saison de La nouvelle générationEn effet, Starfleet décide de mettre en scène le genre de jeux de guerre auxquels ses navires peuvent s’attendre à participer avec les Borgs. Picard reste capitaine de l’USS Enterprise tandis que le commandant Riker se voit confier le commandement d’un vaisseau de 80 ans nommé Hathaway. Le leadership apparaît comme le thème dominant de l’épisode et les luttes de préparation face à une adversité écrasante.

Data remet en question ses fonctions exécutives quand il ne peut pas vaincre un célèbre stratège. Riker s’interroge sur sa capacité à diriger et à prendre la bonne décision quand elle compte. Même Picard n’est pas préparé à une attaque surprise des Ferengis qui paralyserait l’Entreprise, mais il livre la phrase mémorable : « Il est possible de ne pas commettre d’erreurs et de perdre quand même. Ce n’est pas une faiblesse. C’est la vie. »

LES 12 MEILLEURS DES DEUX MONDES (PROCHAINE GÉNÉRATION)

La menace Borg est présente dans certains des épisodes les plus complexes et les plus dramatiques de TNG, la série Star Trek qui, sans doute, met le plus l’accent sur la compréhension des autres cultures de leur point de vue. Les Borgs représentaient une culture qu’il n’est pas possible de comprendre, et qu’il est vain de résister à son incarnation de l’ignorance aveugle.

L’équipage de l’USS Enterprise persévère contre les Borgs malgré ses efforts pour persécuter l’espace de la Fédération et éviter la compréhension mutuelle. Ils prennent le risque d’essayer de comprendre le Borg dans ses propres termes, et remettent en question les concepts de communication diplomatique sur lesquels repose le GNT, même à grand frais pour eux lorsque le capitaine Picard est fait prisonnier et assimilé.

11 LE VIDE (VOYAGEUR)

Voyageur est beaucoup calomnié pour son manque de direction claire et ses épisodes manquant d’originalité, mais « The Void » est un épisode qui l’a mis en valeur dans sa meilleure vitrine des thèmes de Star Trek impliquant optimisme, compassion et intégrité. Lorsque Voyager pénètre dans une zone de l’espace où les vaisseaux sont piégés sans possibilité de s’échapper, l’équipage découvre que s’attaquer à d’autres vaisseaux environnants dans la même situation peut être leur seule chance de survivre.

Avec des ressources et un moral bas, l’équipage envisage sérieusement de participer lui-même à la piraterie, jusqu’à ce que le capitaine Janeway leur rappelle leur serment à Starfleet, et les convainque de former une alliance avec d’autres navires. En travaillant ensemble, ils sont capables d’échapper au vide et de maintenir leur intégrité.

10 LE PÂLE CLAIR DE LUNE (DEEP SPACE NINE)

Deep Space Nine a permis à la franchise Star Trek d’explorer le côté le plus sombre et le plus difficile de Starfleet, évident comme dans cet épisode qui met en scène un commandant Benjamin Sisko en faillite morale. Il s’efforce d’amener les Romuliens, ennemis notoires de la Fédération, à s’allier pour gagner une guerre plus importante, et ce faisant, il doit se faire l’allié d’un espion cardassien, d’un prisonnier et d’autres personnages fourbe pour atteindre son objectif.

RELATIVES :Star Trek : Deep Space Nine Saison 8 aurait été fatale [SPOILER]

Sisko sacrifie son idéalisme en échange d’une chance de triomphe sur le Dominion. Il est prêt à faire tout ce qu’il faut pour convaincre les Romuliens, même si cela va à l’encontre de tous les principes de Starfleet. C’est à la fois une étude de caractère approfondie et un thriller psychologique tendu alors que les machinations de Garak se déroulent en arrière-plan.

9 LA MESURE D’UN HOMME (PROCHAINE GÉNÉRATION)

Étant le seul androïde de l’équipage de l’Enterprise, Data a participé à de nombreux épisodes de TNG qui portaient sur sa tentative de comprendre le comportement humain et de s’intégrer à ses pairs. Dans cet épisode, ce qui le rend différent est mis en évidence lorsqu’un cybernéticien de Starfleet veut le démonter pour l’étudier. Données ne veut pas, préférant démissionner de Starfleet plutôt que d’être disséqué comme une expérience.

Comme Starfleet le considère comme une « propriété », il n’est pas autorisé à le faire, ce qui remet en question son droit à l’indépendance en tant que membre de l’équipage par rapport à l’absence d’agence sous la propriété de Starfleet. L’épisode devient un drame juridique émouvant, le capitaine Picard représentant les intérêts de Data devant un tribunal, le commandant Riker représentant le cybernéticien.

8 ÉQUILIBRE DE LA TERREUR (SÉRIE ORIGINALE)

Dans un épisode à la sauce blanche sur les préjugés et la haine de « l’autre », Kirk et l’équipage de l’Enterprise affrontent les Romuliens dans une épreuve de force monumentale impliquant stratégie, ruse et connaissance de l’ennemi. Kirk est poussé à bout contre un ennemi sans visage qu’il n’a jamais rencontré auparavant.

RELATIVES :Pourquoi Star Trek : la série originale a été annulée après la saison 3

À la fin de l’épisode, alors que l’Enterprise a presque perdu et que les Romuliens se révèlent enfin, Kirk est choqué de voir qu’ils ressemblent à leur Vulcain résident, M. Spock, dont ils partagent l’ascendance. Cela oblige l’équipage à faire face à sa propre xénophobie, et à admettre qu’il y a des aspects des Romuliens qu’ils peuvent respecter, comme le capitaine du navire romulien.

7 CHAÎNE DE COMMANDEMENT (PROCHAINE GÉNÉRATION)

Capitaine PicardLe capitaine Edward Jellico prend le commandement de l’Enterprise en l’absence du capitaine Picard. Les changements qu’il apporte à l’infrastructure des opérations du navire sont immédiatement mal vus par l’équipage, et Riker soupçonne que le capitaine loué a plus d’informations sur la mission secrète de Picard qu’il ne le laisse entendre.

Picard est finalement capturé par les Cardassiens, où le malveillant Gul Madred lui inflige de graves tortures physiologiques et physiques. L’épisode est difficile à regarder car Picard est de plus en plus dépouillé de sa dignité, mais il met en évidence le pouvoir infatigable de l’esprit humain de triompher de ceux qui voudraient l’éviscérer. C’est aussi un travail d’acteur de premier plan pour Patrick Stewart dans le rôle de Picard.

6 LA VILLE AU BORD DE L’ÉTERNITÉ (SÉRIE ORIGINALE)

Dans l’un des épisodes les plus émouvants de la franchise Star Trek, Kirk est confronté à un dilemme qui remet en question sa conviction morale et son engagement envers Starfleet. Après une overdose de cordrazine chez Doc McCoy, il voyage dans le temps vers la Terre dans les années 30 et change involontairement le cours de l’histoire.

Lors de sa mission de sauvetage pour sauver McCoy, Kirk rencontre une femme nommée Edith Keeler. Elle va devenir célèbre dans le monde entier pour son mouvement pacifiste qui empêche le président Roosevelt d’entrer dans la Seconde Guerre mondiale, permettant à Adolf Hitler de développer la bombe atomique en premier et de l’utiliser pour contrôler le monde. Elle est censée mourir dans les délais prévus, mais Kirk tombe amoureux d’elle. S’il la laisse vivre, la Fédération et Starfleet n’existeront jamais et des millions de personnes mourront.

5 À TRAVERS LA VALLÉE DES OMBRES (DÉCOUVERTE)

A la fin d’une deuxième saison deStar Trek : DécouverteCet épisode a renforcé les fermes convictions du robuste capitaine Pike, et a permis aux Klingons de construire un monde d’une manière qui n’avait jamais été vue dans une série Star Trek auparavant.

Pike se rend à Boreth à la recherche de cristaux de temps sacré qui aideront à éclairer les signaux de l’Ange rouge, et se trouve confronté à une énigme morale comme seul Star Trek peut en fournir. S’il prend un cristal de temps, on lui montrera son destin (rendu inévitable par l’acte), mais s’il ne le fait pas, il a la possibilité de le modifier (sans toutefois aider son équipage).

4 ARC BRISÉ (ENTREPRISE)

Bien que l’on n’ait jamais parlé d’Enterprise avec le même respect que dans les autres séries de Star Trek, il mérite d’être mentionné pour sa première ambitieuse et engagée de deux heures qui prépare effectivement le terrain pour les débuts de Starfleet et ce qui deviendra la Fédération des planètes unies.

L’épisode présente le premier vaisseau de Warp 5 ainsi que le célèbre Enterprise NX-01 tandis que le capitaine Archer et son équipe emmènent un Klingon blessé à Kronos. Leur situation les entraîne dans une guerre temporelle qui deviendra plus tard un élément récurrent de la série. La série ne sera pas toujours à la hauteur de ses premières promesses, mais elle s’en rapproche.

3 NEPENTHE (PICARD)

Star Trek : Picard a marqué le retour de Patrick Stewart dans le rôle qui l’avait fait connaître deux décennies auparavant, et il a prouvé que devenir Jean-Luc Picard était aussi facile que de se glisser à nouveau dans un uniforme de Starfleet. L’épisode était une lettre d’amour à tout ce qui est pur et doré de l’inspiration de la série, Star Trek : The Next Generation.

RELATIVES : Star Trek : Picard – 5 raisons pour lesquelles c’est la suite tardive que méritent les trekkies (&amp ; 5 pourquoi les trekkies méritent mieux)

Picard et sa nouvelle pupille sont en fuite, et sa seule option est de rechercher son précédent commandant en second William Riker, mettant ainsi le numéro un et sa famille en grave danger face aux espions romuliens. Voir les membres de la distribution originale du TNG jouer leurs personnages vingt ans plus tard, c’est comme assister à une réunion de famille pour les fans, et les coups de théâtre émotionnels sont mérités et sincères.

2 ESSAIS ET TRIBBLE-ATIONS (DEEP SPACE NINE)

Star Trek Original Series Meets Deep Space Nine Trials and Tribble-ations

Pour marquer le 30e anniversaire de Star Trek : The Original Series, Deep Space Nine a présenté un hommage plein d’entrain qui s’écarte de son ton plus sombre et plus cynique. Il a célébré le kitsche des années 60 en reprenant ses acteurs et en les replaçant lors des événements de l’épisode de la série originale « The Trouble With Tribbles ».

RELATIVES :Quel personnage de la série originale de Star Trek êtes-vous basé sur votre zodiaque ?

La joie de l’intrigue vient du fait de voir les membres de la station Deep Space 9 interagir de manière fluide avec le capitaine Kirk, M. Spock, le Doc McCoy et le reste des icônes originales d’une manière à la fois nostalgique et respectueuse des origines de la franchise.

1 LA PEAU DE TAMBOUR (NOUVELLE GÉNÉRATION)

Chaque fois que le capitaine Picard entrait dans une salle d’audience de Star Trek, Next Generation frappait du latinum. Picard donne une autre croisade passionnée pour la justice alors qu’un amiral de Starfleet apparaît sur l’Enterprise, cherchant à susciter une chasse aux sorcières à cause d’une sédition présumée d’un officier klingon.

Alors que la ferveur continue et que les flammes de la paranoïa s’attisent, Picard doit dénoncer ses propres supérieurs pour avoir cédé à des vues draconiennes de la discipline et de la morale, d’autant plus qu’ils sont pointés du doigt un jeune officier soupçonné de trahison simplement parce qu’il est un quart romulien. Alors que le procès s’achemine vers l’inculpation de Picard, il renverse la situation et soumet les principes de Starfleet à un examen minutieux.

SUIVANT :La série Every Star Trek, classée du pire au meilleur

Partager

Tweet

Commentaire

Partager

Suivant
10 Brooklyn neuf-neuf mèmes que seuls les vrais fans comprendront

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Kayleena a été élevée à la crèche dans le cadre de Star Wars et d’Indiana Jones. Passionnée de cinéma, elle possède une collection de plus de 250 titres occidentaux dont elle est particulièrement fière. Lorsqu’elle n’écrit pas pour ScreenRant, CBR ou The Gamer, elle travaille sur son roman de fiction, soulève des poids, va à des concerts de synthétiseurs ou fait du cosplay. Diplômée en anthropologie et en archéologie, elle prévoit de continuer à se faire passer pour Lara Croft aussi longtemps qu’elle le pourra.

En savoir plus sur Kayleena Pierce-Bohen

Cet article a été rédigé par Kayleena Pierce-Bohen et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.