Menu Fermer

Commandant de la revue 85 : La nostalgie ne suffit pas

Les années 1980 sont une période très nostalgique pour le peuple américain et sont responsables de l’influence de la culture pop actuelle. Les années 80 peuvent également être attribuées au succès de nombreux films et de la musique, car elles touchent le cœur de ceux qui n’ont pas vécu la décennie du néon. Commander ’85 est un simulateur de piratage informatique de science-fiction qui tente d’exploiter la puissance de la nostalgie des années 80 mais qui finit par ne pas offrir une expérience agréable ou mémorable.

Commander ’85 emprunte le scénario classique des années 80 d’un groupe d’enfants malicieux qui s’impliquent accidentellement dans les affaires du gouvernement tout en participant à des activités « normales » pour les enfants. Le personnage principal reçoit un nouvel ordinateur mystérieux appelé Commander ’85, équipé d’une intelligence artificielle et d’un dispositif de piratage de réseau. Le jeu commence avec le joueur tirant un Ferris Bueller en piratant l’ordinateur de l’école pour faire disparaître tous ses jours d’absence. Jusqu’au début du jeu, Commander ’85 prépare le joueur à ce qui semble être un autre grand classique de l’aventure, mais dès que l’ordinateur démarre, le plaisir est terminé.

Relatif :Metal Gear Solid Review : Un port avec des problèmes

Commander ’85 offre aux joueurs une bande-son fantastique au synthétiseur qui ne serait pas déplacée dans un épisode de Stranger Things. Le jeu offre la possibilité d’éteindre et d’allumer la musique en interagissant avec une radio, mais le joueur voudra la garder allumée, car c’est l’un des rares aspects agréables de Commander ’85. Pendant toute la durée du jeu, le joueur est confiné dans sa chambre avec quelques objets avec lesquels il peut interagir. Cependant, le joueur passera la majorité de son temps à s’arracher les cheveux en regardant le moniteur de jeu d’un « super-ordinateur » des années 1980.

commander 85 terminal view

En ce qui concerne les simulateurs de piratage, le Commandant 85 montre à quel point il devait être difficile de pirater dans les années 80. L’ordinateur est un terminal dans lequel le joueur doit taper correctement une série de commandes pour obtenir le résultat souhaité. Pour apprendre les commandes, le joueur doit être un vrai hacker ou il doit lire et mémoriser le manuel complet du jeu. Cependant, le manuel ne fournit pas toutes les informations nécessaires et suppose que le joueur saura comment accomplir certaines tâches. Cela conduit à la frustration numéro un, car la toute première tâche du jeu peut prendre des heures en raison de l’absence d’explication adéquate.

D’autres séquences se déroulent tout au long du jeu, mais la majorité d’entre elles consiste soit à taper furieusement les mêmes commandes encore et encore, soit à attendre que quelque chose se passe pour faire avancer l’histoire. La mère du personnage principal est également un obstacle, car elle va enlever l’ordinateur si elle devient trop frustrée avec lui. Elle oblige le personnage à aller se coucher, à traîner avec des amis ou à faire d’autres activités qui font que l’écran devient noir et que le joueur rentre dans sa chambre après un certain temps. Le personnage principal a également deux amis avec lesquels il communique strictement par talkie-walkie qu’il envoie faire des courses pour éviter au joueur de devoir quitter sa chambre.

commander 85 mother upset

Au-delà du gameplay ennuyeux/frustrant et d’un scénario recyclé, Commander ’85 comporte de nombreux bugs qu’il faut écraser. D’innombrables fois au cours de l’histoire, le joueur devra revenir au menu du jeu et recharger sa dernière sauvegarde parce que le jeu a refusé de progresser. Des choses restent coincées dans la main du joueur, ce qui l’empêche d’effectuer des actions. Ces obstacles, associés à la difficulté de jouer à Commander ’85’, rendent très tentant de mettre fin au jeu.

Le Commandant 85 tente de surfer sur la vague de la nostalgie des années 80, mais il y a bien plus d’éléments qui jouent dans le succès que l’atmosphère. Pour ceux qui aimeraient tenter une expérience frustrante simulateur de piratage difficile Avec un scénario remanié, le Commandant 85 pourrait être pour eux. Mais pour le joueur moyen, la nostalgie ne suffit pas à rendre le Commandant 85 plus qu’acceptable.

Suivant :Revue Kirby Fighters 2 : Un bon moment

Commander ’85 sera disponible sur PC le 30 septembre. Screen Rant a reçu un code numérique Steam pour les besoins de cette revue.

Notre classement :

1,5 sur 5 (Mauvais, quelques bonnes parties)

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

Batman vs Doctor Death

Qui est le premier méchant de Batman dans les bandes dessinées originales ?

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Zackerie Fairfax
(401 Articles publiés)

Une réalisation débloquée ! Vous avez trouvé la bio cachée de Zackerie Fairfax. Zack est un rédacteur de Screen Rant qui couvre un certain nombre de sujets allant du dernier scandale des streamers au nombre de gigaflops dans une Xbox. Lorsqu’il n’écrit pas sur les jeux vidéo, il y joue. Il s’agit principalement de plateformes 3D de niche et de jeux d’aventure qui, selon lui, devraient être portés sur toutes les consoles de nouvelle génération pour le reste de l’éternité.

Plus de Zackerie Fairfax

Cet article a été rédigé par Zackerie Fairfax et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.