Menu Fermer

Comment Meryl Streep a veillé sur Anne Hathaway sur le plateau du Diable s’habille en Prada

Anne Hathaway affirme que Meryl Streep l’a aidée et s’est occupée d’elle sur le tournage du film 2006 Le Diable s’habille en Prada. Hathaway, qui était à l’époque surtout connue pour son rôle dans The Princess Diaries, a affirmé dans l’émission RuPaul’s Drag Race que elle était le neuvième choix pour la protagoniste de Prada. Les studios auraient préféré Scarlett Johansson, Natalie Portman, Kate Hudson et Kirsten Dunst à Hathaway, tandis que Fox 2000 aurait demandé à Rachel McAdams de jouer le rôle d’Andy à trois reprises. Finalement, avec Hathaway comme acteur principal, le film a rapporté 124 millions d’euros et a été nommé deux fois aux Oscars.

Prada raconte l’histoire d’une nouvelle venue, Andy Sachs (Hathaway), qui décroche un emploi au magazine Runway en tant qu’assistante de sa vicieuse rédactrice en chef, Miranda Priestly (que d’aucuns considèrent comme étant La plus grande performance de Meryl Streep). Il est basé sur le roman du même nom de Lauren Weisberger, qui s’est inspirée des six mois qu’elle a passés à travailler pour la célèbre rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour. Le roman était tellement attendu que le travail sur le film a commencé avant même la sortie du livre. Mais la description du monde de la mode, bien que romancée, n’a pas été appréciée par beaucoup, et il a été pratiquement impossible de trouver des personnes de l’industrie de la mode prêtes à coopérer sur le film. Bien que le studio ait discuté de Michelle Pfeiffer, Glenn Close et Catherine Zeta-Jones pour le rôle de Priestly, la capacité de Streep à donner le meilleur d’elle-même a été mise en doute. de telles lignes iconiques comme « les détails de votre incompétence ne m’intéressent pas » avec la puissance et la cruauté nécessaires ont fait d’elle le choix ultime.

En rapport : Les Sorcières : Comment le remake de 2020 se compare au livre et au film de 1990.

Streep s’est investie dans sa performance et a rarement quitté son personnage, même en dehors de l’écran.GEMais elle a quand même réussi à guider la performance de Hathaway. Sa coéquipière Emily Blunt a remarqué que Streep restait dans le rôle de Priestly en dehors du tournage, ce à quoi Streep a répondu qu’elle avait passé la journée dans sa caravane, « malheureuse » d’avoir perdu le lien avec les acteurs. « J’étais tellement déprimée ! » a déclaré Streep. « ‘Eh bien, c’est le prix à payer pour être le patron!’. C’est la dernière fois que j’ai tenté un truc de la Méthode ! » Mais pour Hathaway, une des pierres angulaires desa célèbre interprétation d’Andy était que Streep restait résolue et bienveillante même lorsqu’elle était dans son personnage :

Je me suis sentie intimidée [par Streep], mais je me suis toujours sentie prise en charge. Je savais que quoi qu’elle fasse pour créer cette peur, je l’appréciais [car] je savais aussi qu’elle veillait sur moi. Il y a cette scène où [elle dit] : « Tu es tout aussi décevante que le reste de ces filles idiotes ». Je me souviens que lorsque la caméra a tourné sur moi, la pression m’a vraiment atteint, et j’avais eu une telle fluidité émotionnelle dans la journée jusqu’à ce moment-là, mais ce n’était plus le cas. Je me souviens avoir fait l’expérience de la regarder me regarder, et [elle] a modifié [sa] performance très légèrement, et l’a rendue un peu différente, et a fait ressortir davantage de moi et m’a fait franchir la barrière que j’avais.

Selon le réalisateur David Frankel, Streep avait vu Hathaway dans Brokeback Mountain et l’a immédiatement rencontrée. De là, Streep a appelé l’ancien PDG de Fox Filmed Entertainment, Tom Rothman, et lui a dit : « Oui, cette fille est géniale, et je pense que nous allons bien travailler ensemble. » L’esprit de collaboration de Streep transparaît jusque dans les petits détails du film : selon la scénariste Aline Brosh McKenna, elle a écrit une réplique dans laquelle Miranda était censée dire à Andy : « Tout le monde veut être moi », mais Streep a changé la réplique en « Tout le monde veut être nous. »

Quinze ans après, Prada est à la fois l’un des films de mode les plus emblématiques de tous les temps et un point de repère dans la carrière déjà riche en bijoux de Mme Streep. À propos du succès du film, Mme Hathway a déclaré : « Je pense que [Prada] a permis à une génération de décider qui elle allait être sur son lieu de travail, qui elle allait être en tant que leader. Le fait que Streep ait réussi à servir de mentor à Hathaway et à l’encourager alors qu’elle incarnait Miranda dans Le Diable s’habille en Prada témoigne de son professionnalisme et montre exactement pourquoi elle a connu une carrière aussi riche.

Plus : Les meilleurs films de comédie romantique sur Netflix

Source :GE

Cet article a été rédigé par Maxim Vinogradov et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.