Menu Fermer

Drag Race Holland Recap : Une meilleure piste d’atterrissage que n’importe quelle saison américaine

La prochaine tranche de La course de Drag Drag de RuPaul est arrivé et cette fois, nous traversons l’étang jusqu’aux Pays-Bas ! Drag Race Holland nous sert quelques-uns des plus grands tours de piste de l’histoire du spectacle et quelques-unes des personnes les plus chaudes de la drague aussi !

Après plusieurs longs mois de contenu de Drag Race, nous n’avons pas eu la place de manquer cette émission, mais Drag Race Holland prouve que nous n’avons pas besoin de cet espace ! Depuis février 2020, nous avons des courses de dragster non-stop de la saison 12, Toutes les étoiles 5, La course de drague du Canadaet même un dérivé de la réalité appelé RuPaul’s Drag Race Vegas Review. Sans oublier que nous avons reçu Drag Race UK à l’automne dernier ! Mais le truc avec cette franchise, c’est qu’elle tient toujours ses promesses. Il s’avère qu’offrir aux homosexuels un espace pour s’exprimer à la télévision est toujours divertissant… à l’exception de la plupart des All Stars 5. C’était un échec, mais ça en valait la peine pour Shea Coulee et Jujubee. Ce Drag Race Hollande La situation s’avère déjà être un autre succès !

Continuez à faire défiler pour continuer à lire
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour démarrer cet article en vue rapide.

Relatif : Récapitulation de la course de dragster au Canada : Et le gagnant est…Priyanka

Les entrées de nouvelles filles sont toujours si excitantes. Abby OMG est la première reine à entrer dans la Werk Room. C’est une drag queen très sexy et dans les confessionnaux, c’est un homme très sexy ! Le Chelsea Boy suit ses traces. Bon, ces noms sont déjà incroyables. Et avons-nous un thème ici ? Un autre mec chaud en drag ! Janey Jacke est en imprimé léopard. Elle a l’air si raffinée. Ces filles ont vraiment intensifié la drague depuis les premières saisons de Drag Race américaine. Megan Schoonbrood fait une transition de salope à une religieuse incroyablement campante. C’est fabuleux à tous points de vue. Elle fait une énorme impression dans cette séquence d’ouverture mais malheureusement, elle ne brille pas vraiment dans le reste de l’épisode.

drag race holland madame madness

Madame Folie est une reine barbue. Le maquillage au centre de son visage est très cool et c’est un gros problème d’avoir une femme à barbe dans Drag Race. Une des autres reines dit qu’elle la trouve… « paresseuse ». Je suis ravie que nous célébrions une version plus fluide et non binaire de la drague, mais le fait de garder la barbe ne me convient pas en tant que fan de la drague. Personnellement, je pense qu’il y a beaucoup plus de façons créatives de célébrer les différentes facettes du genre que de garder une barbe pleine. Roem est la reine de la saison de l’Instagram et elle l’appuie avec cette première lubie. Abby OMG dit en souriant « Je pensais qu’elle venait pour faire le ménage ». Abby est clairement la star de cette série. Elle est l’une des seules poupées à apporter le vrai drame.

Madame McQueen se pavane dans une reine enceinte, à l’allure d’arc-en-ciel. C’est un non pour moi. Il semble tiré de la collection de miss Nina West. Patty Pam-Pam s’avance et se sent immédiatement comme la fille à battre. L’obscénité, c’est comme si une planche à coudre était une personne. Très créative, très campante et très amusante. L’entrée d’Envy Peru reçoit une réponse « fuck fuck fuck fuck fuck » de Chelsea Boy, ce qui est absolument la partie la plus drôle de l’épisode.

Pour le mini-défi, ils se font tremper dans l’eau ! Ce défi est vraiment incroyable. Il renvoie à la saison 5 jours avec l’Alaska et Detox. Roem fait un saut périlleux dans l’eau. Et puis sa photo n’est qu’un cliché de l’entrejambe. La magnifique, Abby OMG, tue vraiment tout ça. Elle se met sous l’eau et y reste. Miss Peru fait aussi un rabougrissement dans cette eau. Abby OMG gagne à juste titre le mini-défi et Miss Peru est bâillonnée : ce n’était pas elle. La vraie énergie de Jan dans son visage.

Abby OMG drag race holland

Abby OMG, la vedette incontestable de cette émission de télévision, pose à Roem la question « vous n’êtes pas vraiment une reine de la performance, n’est-ce pas ? Vous n’avez pas beaucoup été sur scène ». C’est délicieusement louche. Puis Abby parle de ne pas parler à sa mère – « La personne qui t’aime le plus peut aussi être celle qui te fait le plus mal ».

La meilleure partie de Drag Race Holland est qu’il y a un véritable animateur en charge. Le Drag Race canadien avait trois juges qui se partageaient les tâches de l’hôte principal et cela n’a tout simplement pas fonctionné. Les fans ont mis ces juges en pièces en ligne. L’émission exige qu’une personne joue le rôle de drag mère de toute la troupe et cet animateur semble l’avoir !

Puis ils présentent les autres juges et… ce n’est pas la barrière de la langue, chérie nous lisons les sous-titres… le premier juge dit littéralement « Je suis une drag queen, bla bla bla… gâteau au chocolat ».

Sederginne est la première reine de la piste et elle la ferme ! Elle a un incroyable Marie-Antoinette qui s’ouvre pour révéler des ECRANS sous sa jupe. Elle met le WOW et le plus dans le Wow Presents Plus. C’est tellement extra et tellement drag. Envy Peru et Janey Jacke suivent et placent la barre très haut. Janey Jacke sert la réalité des bourdons. Le concept de Roem est cool mais elle sert le pied de la demi-sœur de Cendrillon dans ce… ça ne colle pas. Il y a une Diana Ross sur la piste et malheureusement, les cheveux sont plus… Bob Ross. ChelseaBoy a un autre obscène écoeurant. Elle donne à Matrix un monstre gothique, mais en le rendant plus glamour. La reine barbue a un look de reine de coeur très cool. Il n’y a pas vraiment de crotte de nez dans le lot en ce qui concerne les obsèques.

L’animateur demande à chaque fille de dire pourquoi elle devrait être la prochaine superstar du Drag américain. Dans le premier épisode. C’est une erreur de production. Il est très ennuyeux de demander à chaque reine pourquoi elle devrait être la superstar des dragsters américains. Elles disent presque toutes « qu’elles vont diriger la communauté avec leur expression artistique ». Patty Pam Pam nous dit comment se sent Miss Univers. Cela pourrait être intéressant dans un concours de beauté, mais c’est de la télé-réalité sans éclat. Roem dit qu’elle devrait être Americas Next Drag Superstar parce qu’elle n’écoute pas les autres. Au revoir, les filles. La seule plainte que nous avons au sujet du jugement est que l’animateur ne devrait pas avoir un maquillage pire que celui de la plupart des concurrentes. Elle est peinte comme une femme et elle a besoin d’être peinte comme une drag queen.

Janey Jacke remporte le défi de cette semaine. Ce n’est pas le bon choix. Son attitude est cool, mais elle n’est pas aussi gageureuse que celle de ChelseaBoy ou de Sederginne. Roem est au fond, tout comme Megan, qui a fait l’expérience de Diana Ross. Ce sont absolument les bons choix. Ils ont une chanson emblématique de Madonna et Roem a un trou dans la dent, mais elle ne peut pas bouger. Elle ne peut pas bouger du tout. Roem pointe du doigt Megan pour les paroles « don’t go for second best » ! Elle est à peine engagée et c’est vraiment le signe évident qu’une reine ne va pas gagner quand elle se concentre sur l’autre fille. Ils ont raccourci la synchronisation des lèvres car elle était en effet très mauvaise.

Ils auraient tous deux dû s’enfuir, mais Megan est gardée. En fin de compte, il est difficile de lire les sous-titres et d’observer les obsèques, mais il vaut la peine de regarder cette émission pour l’incroyable traînée que ces poupées apportent sur la piste !

Suivant : Récapitulation de la course de dragster au Canada : Les reines disent qui devrait rentrer chez elles et pourquoi

Drag Race Holland est diffusé le jeudi à 18 heures (heure de l’Est) sur WOW Presents Plus aux États-Unis et dans certains territoires.

Source : Wow présente plus

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

KUWTK-Keeping Up With the Kardashians

Suivre les Kardashians : Comment les Kardashians ont détruit leur propre spectacle

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Tim Murray
(61 Articles Publiés)

Tim est un comédien de stand-up, originaire de Sandusky, dans l’Ohio. Sa tournée « Attendez… Let’s Have Fun ! », a été jouée dans plus de 13 villes aux États-Unis et au Royaume-Uni. On peut trouver ses vidéos de sketchs comiques sur YouTube : @TMurray06.

Plus de Tim Murray

Cet article a été rédigé par Tim Murray et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.