Menu Fermer

Harry Potter : 15 franchises pour jeunes adultes qui ont essayé et échoué à devenir le prochain Harry Potter

Harry Potter s’est construit un solide héritage et une fanbase durable. Outre la série dérivée, la série de huit films centrée sur le jeune sorcier a touché de nombreux fans et spectateurs. À tel point que d’autres studios ont voulu capturer les mêmes niveaux de Le monde magiquepour ensuite connaître moins de succès.

RELATIVES :10 autres spectacles &amp ; Films dont vous ne saviez pas que la distribution de Harry Potter était présente

Mais surtout, ces tentatives de franchises de fantasy pour jeunes adultes se sont déroulées comme un ballon de plomb et le résultat n’a été que du sel dans la plaie pour le genre YA. Dans cette optique, voici les 15 franchises qui ont tenté, sans succès, d’être la prochaine Harry Potter.

Mis à jour le 29 juin 2020 par George Chrysostomou : Le cinéma pour jeunes adultes est un secteur important et rentable à Hollywood, mais toutes les franchises de cette catégorie ne se déroulent pas comme prévu ou n’atteignent pas les sommets qu’on attend d’elles. Voici quelques autres franchises qui n’ont pas donné les résultats escomptés.

15 Divergents

LeDivergent a d’abord été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme lorsqu’il a été annoncé que les romans populaires du même nom seraient adaptés au grand écran. La série a même réussi à attirer des stars montantes comme Shailene Woodley.

Malgré le succès des livres, les films ont été très critiqués. Ils étaient de mauvaises adaptations de l’œuvre écrite et sont devenus si impopulaires que la série n’a même pas pu être terminée au cinéma.

14 Les esprits les plus sombres

Les esprits les plus sombres est une autre version du genre des super-héros, bien que les romans aient réussi à engendrer de nombreuses suites. L’excellente narration de la page n’a jamais réussi à se traduire dans le film.

En raison de problèmes de réalisation et d’écriture, l’adaptation du film n’a pas vraiment eu une direction solide. De plus, en raison d’un mauvais marketing et d’une mauvaise réception critique, The Darkest Minds est vraiment passé inaperçu.

13 Je suis le numéro quatre

Alex Pettyfer a participé à quelques franchises pour jeunes adultes qui ont échoué de diverses manières. Tout comme certains de ses films plus loin dans cette liste,Je suis le numéro quatre est largement oublié.

RELATIVES :10 séries récentes de YA que nous voulons voir adaptées

Avec des suites qui semblent avoir été supprimées, on peut dire que ce drame de science-fiction n’a pas vraiment eu le mordant qu’il méritait. Bien qu’il implique des extraterrestres, des superpuissances et de grandes aventures, il n’était pas vraiment assez bon pour attirer un grand nombre de spectateurs.

12 Maze Runner

De nombreux fans peuvent sembler confus quant à la raison pour laquelleLe coureur de labyrinthe Les films sont sur cette liste. Ils ont été pour la plupart un succès commercial et critique et ont fait un travail assez compétent d’adaptation de l’histoire racontée dans les romans bien reçus.

À bien des égards, cela avait tout pour devenir le prochain Harry Potter et pourtant, ce n’est pas le cas. Alors que les franchises commeLes jeux de la faim a réussi à attirer l’attention du public de la même manière, il semblait que The Maze Runner avait des rendements décroissants au fur et à mesure, finissant sur un gémissement.

11 Bêtes fantastiques

Une autre franchise cinématographique qui pourrait sembler être un ajout déroutant à la liste, le Bêtes fantastiques est, bien sûr, basée sur le monde des sorciers dont Harry Potter est issu. Mais ces deux choses ne se ressemblent pas.

Les premières bêtes fantastiques et où les trouver ont réussi à capter l’imagination de ce même public, mais pas aussi fortement que Harry Potter. Malheureusement, sa suite,Les crimes de Grindelwald a été un désastre critique, laissant l’avenir de la franchise incertain.

10 Lemony Snicket : une série d’événements malheureux

Basé sur les romans de Daniel Handler, sous le pseudonyme Lemony Snicket, A Series of Unfortunate Events retrace la vie perturbée des enfants Baudelaire – Violet, Klaus et Sunny – alors qu’ils passent d’un tuteur à un autre pour s’occuper d’eux après que leurs parents aient été tués dans un incendie. Le comte Olaf (Jim Carrey) est à la poursuite de leur fortune héréditaire.

Le le film s’adapte les trois premiers livres et les bachoter pendant deux heures, ce qui est bien, mais cela ne laisse pas assez de marge de manœuvre pour le développement des personnages. Il n’est pas étonnant que cela convienne mieux comme Série Netflix.

9 Alex Rider : Stormbreaker

Il s’agit d’un rare blockbuster, principalement soutenu par la production britannique, et la source d’Anthony Horowitz est décrite comme « Harry Potter rencontre James Bond ». Il est centré sur un adolescent nommé Alex Rider (Alex Pettyfer), qui suit les traces de son oncle pour devenir un agent du MI6 et empêcher un milliardaire (Mickey Rourke) de déclencher un virus via un système d’exploitation informatique nommé Stormbreaker.

Que ce soit un film d’espionnage ou un film pour jeunes adultes, il ne parvient pas à être convaincant et intéressant. Le parcours de son héros semble ennuyeux, car il jette toute nouveauté qui rend les livres attrayants.

8 Cirque Du Freak : L’assistant du vampire

Personne ne savait qu’un film intitulé Cirque Du Freak : The Vampire’s Assistant existait déjà en 2009, car il s’agissait d’un échec commercial et critique. Tout d’abord, Vampire Blood de Darren Shan a un public de niche, donc la tentative de franchise aurait nécessité une vision unique. De plus, le film a été éclipsé par la domination conjointe des films Harry Potter et crépuscule franchise à l’époque.

RELATIVES :10 films où les vampires sont les gentils (Classement, d’après Rotten Tomatoes)

Le deuxième problème était l’exécution ennuyeuse. Le film est centré sur l’adolescent Darren Shan qui devait remplir un pacte en se transformant en vampire et en rejoignant les rangs d’un cirque de foire. Comment cela peut-il être ennuyeux ?

7 Septième fils

Comme leçon pour tout studio, n’adaptez pas des sources obscures en les occultant complètement. Exemple : la bombe de 2015, Seventh Son. Basé sur le premier livre des Wardstone Chronicles, ce sombre fantasme est centré sur un garçon nommé Thomas Ward (Ben Barnes), qui découvre qu’il est le « septième fils d’un septième fils » et se place comme apprenti d’un camarade guerrier (Jeff Bridges).

Mis à part l’intrigue complexe, il n’y a rien à offrir dans ce sombre fantasme qui n’a pas été fait auparavant au cinéma et à la télévision. Il s’agit d’un exercice de CGI morne et léthargique.

6 Le Sourcier : L’obscurité se lève

The Dark is Rising est une série de romans fantastiques de Susan Cooper sur les guerriers de la « Lumière » destinés à arrêter les forces de « l’Obscurité ». Pour lancer une franchise « excitante », la 20th Century Fox a commencé avec le deuxième livre, The Seeker. L’histoire est celle d’un préadolescent, Will Stanton, qui apprend qu’il est un « Old One », ou le « septième fils d’un septième fils ».

Au lieu d’une série d’aventures qui déverrouille le monde devant eux, la Fox a créé une franchise pour jeunes adultes, centrée sur la quête d’objets magiques d’un adolescent en difficulté. Pas étonnant que les fans aient abandonné cette série comme une bombe.

5 Ender’s Game

En passant du fantastique au genre science-fiction, nous avonsEnder’s Game. Basée sur le best-seller Orson Scott Card, cette aventure spatiale de science-fiction est centrée sur Ender Wiggin (Asa Butterfield), un jeune cadet de l’espace qui a fait preuve d’excellence dans la formation sur le terrain et qui est recruté dans un programme plus avancé, dirigé par le colonel Hyrum Graff (Harrison Ford), pour se préparer à une invasion étrangère.

RELATIVES :10 romans de science-fiction classiques qui nécessitent une adaptation cinématographique

Contrairement aux autres entrées de cette liste (à l’exception de Unfortunate Events), Ender’s Game a montré son potentiel avec son casting et ses visuels. Cependant, son histoire dérivée « chosen one » est un cliché fatiguant et il ne se démarque pas sur le marché surpeuplé de la science-fiction de 2013.

4 moteurs mortels

Peter Jackson s’est retrouvé dans une période de sécheresse après la polarisation de la série des Hobbits et l’échec lamentable de Mortal Engines. Basé sur la série de romans pour jeunes adultes steampunk de Philip Reeve, ce film est un mélange inégal de Star Wars, Mad Max : Fury Road, SnowpiercerLe Seigneur des Anneaux, Howl’s Moving Castle, et d’autres superproductions. Grâce à cela, l’histoire est secondaire par rapport aux visuels spectaculaires des villes mobiles colossales.

Mais dans ce contexte, aucun personnage n’apparaît comme particulièrement remarquable. Et la non-chimie entre Hester de Hera Hilmar et Tom de Robert Sheehan rend les villes mobiles plus agréables.

3 Eragon

La 20th Century Fox avait de quoi faire face à toute tentative d’adaptation d’une série de romans fantastiques pour jeunes adultes dans le prochain Harry Potter. Mais en 2006, le studio a adapté le premier livre de la série Inheritance Cycle de Christopher Paolini avec Eragon. Ed Speleers joue le personnage principal qui abrite un œuf géant contenant un dragon qui entend ses pensées. Son lien avec le dragon, Saphira (Rachel Weisz), l’amène à réaliser sa véritable destinée.

Comme toute adaptation fade de YA fantasy, le film est critiqué pour son infidélité à la matière d’origine et l’exécution fade d’un monde en expansion.

2 La boussole d’or

En 2007, Cinéma New Line ont tenté de refaire leur magie du Seigneur des Anneaux avec la série fantastique de Philip Pullman, His Dark Materials. Le matériau source lui-même est polarisant dans sa réception, mais une fanbase dédiée. Ainsi, cela n’aide pas quand le film n’a impressionné personne, à part le fait de gagner un Oscar pour les meilleurs effets visuels.

RELATIVES :Ses matériaux sombres : Choses que le spectacle change par rapport aux livres de la boussole d’or

Ce qu’elle avait de visuel lui manquait dans une narration forte et le résultat final est une fantaisie générique pour jeunes adultes qui manquait dans certains thèmes et n’apportait pas de clarté dans sa construction du monde. Heureusement, la série HBO s’est avérée justifiée.

1 Série Percy Jackson

Enfin, la franchise de films pour jeunes adultes qui ressemblait le plus à Harry Potter est sans aucun doute la Franchise Percy Jackson. Dans ses deux films, The Lightning Thief et Sea of Monsters, la 20th Century Fox a tenté une énorme arnaque à la Potter, engageant même le réalisateur de Sorcerer’s Stone, Chris Columbus, comme producteur/réalisateur du premier film.

Bien qu’il y ait ici des moments occasionnels qui se démarquent, les deux films sont des clones évidents d’Harry Potter, seulement avec le sang de la mythologie grecque. Nous avons le fils « élu » avec une mère affectueuse et un beau-père mauvais payeur. Le terrain d’entraînement pour les adolescents aux capacités spéciales. Le meilleur ami qui fait des blagues. La fille rousse géniale. Le rival secret. Le les passages cachés dans le monde entier. La bataille entre le bien et le mal.

Les clichés sont tous là. Pourtant, ils détruisent l’esprit de la charmante série de livres de Rick Riordan. C’est ce qui explique son manque d’éclat.

SUIVANT :5 raisons pour lesquelles Harry Potter est la saga définitive d’une génération de jeunes adultes (&amp ; 5 pourquoi c’est les Hunger Games)

Partager

Tweet

Commentaire

Partager

Suivant
Les 10 meilleurs films de Kristen Wiig, d’après Rotten Tomatoes

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Paolo Alfar est un écrivain indépendant, basé à Manille, aux Philippines. Sa passion pour le cinéma est accidentelle, puisqu’il a conçu un cinéma pendant son enfance. De là, son penchant pour le cinéma s’est développé. Et l’épopée de Leo DiCaprio « Diamant de sang » a en quelque sorte donné le coup d’envoi de cette passion.&#13 ;
&#13 ;
Suivez le sur Letterboxd à Paolo_the_TPS.

En savoir plus sur Paolo Alfar

Cet article a été rédigé par Paolo Alfar et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.