Menu Fermer

Infinite Critique du film : Mark Wahlberg à la tête d’une science-fiction de surface pleine d’action

Le concept de réincarnation s’est prêté à de nombreuses histoires au fil des ans et il prend une tournure de science-fiction dans le dernier film d’Antoine Fuqua,Infini. Alors qu’on s’attendait à ce qu’il sorte dans les salles l’été dernier, le film avec Mark Wahlberg, basé sur le livre The Reincarnationist Papers de D. Eric Maikranz, arrive aujourd’hui sur Paramount+, ce qui en fait le premier film le plus médiatisé du streamer à ce jour. Infinite a certainement le pouvoir des stars pour susciter un certain intérêt, et c’est un film divertissant avec un concept convaincant. En même temps, il plie sous le poids de sa propre construction du monde et souffre d’un surprenant manque d’urgence. Entre les stars et l’action, Infinite a beaucoup d’éléments qui jouent en sa faveur, mais le produit global laisse toujours sur sa faim.

Toute sa vie, Evan McCauley (Wahlberg) a été tourmenté par des rêves étranges et des visions qu’il ne peut expliquer. On lui a diagnostiqué une schizophrénie à un jeune âge, mais l’histoire ne s’arrête pas là. Evan apprend bientôt qu’il est connu comme un « Infini », une personne dotée du don de réincarnation. Evan est mort et a été réincarné des milliers de fois, ce qui signifie que toutes ses visions sont, en fait, réelles. Avec plusieurs autres personnes, il a pour mission de protéger l’humanité contre les Nihilistes, ou Infinis, qui se sont lassés de leurs naissances sans fin. Le chef des Nihilistes, Bathurst (Chiwetel Ejiofor), a pour objectif de détruire la Terre dans son intégralité à l’aide d’un MacGuffin appelé l’Œuf, mais la seule personne à connaître son véritable emplacement est Evan – ou mieux encore, son passé, Heinrich Treadway (Dylan O’Brien).

En rapport :Les meilleurs films sur Paramount Plus

Mark Walberg in InfiniteMark Wahlberg dans Infinite

La réincarnation est un sujet fascinant, et comme base d’une organisation secrète dans un film de science-fiction, c’est un sujet plutôt convaincant. Les spectateurs ont droit à des flashs rapides des vies passées d’Evan, et le monteur Conrad Buff IV fait un excellent travail en coupant entre ces aperçus du passé et le présent, ce qui donne une sensation de désorientation au voyage d’Evan. Cependant, Infinite ne s’intéresse pas beaucoup au passé d’Evan au-delà de sa dernière vie, Treadway. Il est dommage que le scénariste Ian Shorr (sur la base d’une histoire de Todd Stein) choisisse de ne pas donner plus de poids aux vies antérieures, d’autant plus que plusieurs personnages sont censés avoir une histoire profonde. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne Evan et Bathurst, deux hommes pratiquement immortels aux points de vue très différents.

Par conséquent, Infinite est dépourvu d’un certain poids émotionnel. En tant que film d’action, il réussit. Fuqua sait certainement comment mettre en scène des scènes engageantes, qu’il s’agisse d’une poursuite en voiture qui commence littéralement à l’intérieur d’un poste de police ou de la résistance d’un héros face à une équipe d’assaut adverse qui le dépasse en nombre. Infinite est un jeu divertissant, mais le manque de profondeur des personnages et de la mythologie empêche le public de s’investir dans la tâche des héros. Bien que le destin du monde entier soit en jeu, il y a un étrange manque d’urgence dans les procédures. L’action est palpitante, mais pas vraiment dans le sens où l’on s’inquiète de savoir si Evan et ses alliés parviendront à garder l’Œuf hors des mains de Bathurst. Infinite donne plutôt l’impression que Fuqua n’a pas su creuser le matériau au-delà de son potentiel de film d’action. Bien sûr, ce n’est pas une mauvaise chose si l’on veut un film de science-fiction divertissant. Mais si l’on veut approfondir le concept présenté, Infinite n’est pas à la hauteur.

Sophie Cookson and Mark Walberg in InfiniteSophie Cookson et Mark Wahlberg dans Infinite

Le personnage principal, Wahlberg, gère bien la désorientation d’Evan, puis son engagement envers la cause. Si l’on a l’impression qu’Evan s’est adapté à la réalité de son statut d’Infini avec une rapidité étonnante, c’est plus un problème de scénario que quelque chose qui a à voir avec la performance de Wahlberg. Il plonge dans l’action avec enthousiasme et est le meilleur de tous en termes de développement de personnage. Dans le rôle du cynique Bathurst, Ejiofor grogne et fait preuve de rage dans un rôle intimidant et il parvient à donner au méchant quelques couches supplémentaires de profondeur. À l’autre bout du spectre se trouve la Nora de Sophie Cookson. L’ancienne de Kingsman n’a pas grand-chose d’autre à faire que de fournir des informations, ce qui fait que la caractérisation de Nora ressemble à une occasion manquée. Le joueur le plus important d’Infinite pourrait bien être Jason Mantzoukas, dans le rôle de l’Artisan. Il apporte une touche comique au film et marque de son empreinte un personnage qui arrive tardivement dans l’action.

Infinite est le deuxième film à sauter les salles de cinéma et à faire ses débuts sur Paramount+ et il est dommage qu’il ne soit pas vu sur un grand écran. Cependant, cela signifie également qu’il peut trouver un nouveau public qui n’aurait peut-être pas été tenté de le chercher sur le seul pouvoir de la star de Wahlberg. Pour ceux qui recherchent une histoire de science-fiction intrigante avec de l’action solide, Infinite fera l’affaire. Cependant, pour ceux qui cherchent à aller un peu plus loin, il ne sera pas tout à fait satisfaisant. Mais parfois, tout ce dont on a besoin est un film pop-corn amusant pour remplir une nuit d’été. Infinite peut certainement le faire.

Plus : Regardez la bande-annonce de The Final Infinite

Infinite est maintenant disponible en streaming sur Paramount+. Il dure 106 minutes et est noté PG-13 pour des séquences de forte violence, quelques images sanglantes, un langage soutenu et un bref usage de drogues.

Dites-nous ce que vous pensez du film dans les commentaires !

Notre évaluation :

2,5 sur 5 (Assez bon)

Dates de sortie clés

Infinite (2021)Date de sortie : Jun 10, 2021

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

Eternals hints secret already revealed

Les Eternels ont déjà laissé entendre que leur secret a été révélé.

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Rachel Labonte
(2126 articles publiés)

Rachel LaBonte est une rédactrice de nouvelles, d’articles et de critiques de films pour Screen Rant. Elle est passionnée par le cinéma et la télévision. Diplômée d’Emerson College, elle s’est spécialisée dans la production d’arts médiatiques et dans l’écriture de scénarios. Elle écrit depuis le lycée, où elle s’est rendu compte qu’elle était plutôt douée pour cela et a rejoint autant de clubs d’information sur le divertissement qu’elle le pouvait. Elle a notamment écrit pour le site Web Emertainment Monthly d’Emerson, et l’une de ses critiques de films a remporté le prix Evvy (prix décerné par les étudiants d’Emerson) de la meilleure critique. Son amour profond du cinéma l’a amenée à travailler dans un cinéma pendant cinq ans, ce qu’elle a adoré malgré les clients en colère. Lectrice passionnée qui achète constamment des livres avant de lire ceux qu’elle possède déjà, Rachel est une grande fan de super-héros (surtout de la variété Marvel) et de sorciers et ne pourra probablement jamais rattraper tous les films/émissions de télévision qu’elle désire regarder.

Plus de Rachel Labonte

Cet article a été rédigé par Rachel Labonte et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.