Menu Fermer

Kill Bill : 15 citations sur la vengeance

La vengeance est un thème récurrent dans de nombreux films de Quentin Tarantino. Ses films les plus récents sont des fantasmes de vengeance historique, avec quelques séquences de choix dans Les bâtards inglouables etDjango Détaché attestant de ce fait. Son histoire de vengeance la plus flagrante, cependant, était Kill Bill.

RELATIVES : La citation la plus mémorable de chaque film de Quentin Tarantino, classée

Cette épopée d’arts martiaux en deux parties met en vedette Uma Thurman dans le rôle d’un ancien assassin qui est battu, abattu et laissé pour mort par son ancien gang. Lorsqu’elle se réveille de son coma, elle dresse une liste et part à leur recherche. Nous avons élargi notre liste initiale pour y inclure 5 autres citations de l’assassin préféré de tout le monde !

Mis à jour le 14 mai 2020 par Derek Draven : Comme nous l’avons mentionné dans notre nouvelle introduction, nous avons repris cinq des citations les plus macabres de Beatrix Kiddo sur la vengeance. Chacune d’entre elles donne la frousse aux gens et toutes montrent que la mariée est prête à tout pour se venger.

15 « C’est la miséricorde, la compassion et le pardon qui me manquent. Pas de rationalité ! »

La mariée a prononcé cette citation pendant son temps mort avec Vernita Green, alias Copperhead. Pendant un instant, elle a supposé que Beatrix était capable de plus de rationalité que sa réputation ne le laissait entendre.

Bien sûr, Beatrix s’empressa de la corriger avec un humour noir, corrigeant plutôt Copperhead quant aux traits réels qui lui manquaient, mettant ainsi en place la moitié de leur confrontation.

14 « Comme je l’ai déjà dit, je vous ai permis de conserver votre vie de méchant pour deux raisons. Et la seconde raison est que vous pouvez lui dire en personne tout ce qui s’est passé ici ce soir ! »

Après avoir éliminé O-Ren Ishii, Beatrix a utilisé sa complice Sophie comme un message mutilé pour Bill. Son intention était de laisser vivre Sophie (moins un bras) dans le but d’envoyer un message psychologique à sa cible ultime.

Au moins, le massacre des Crazy 88 et d’Ishii aurait suffi pour que la nouvelle revienne à Bill, mais le fait que Sophie ait donné le message n’a fait qu’ajouter un poids supplémentaire à la vengeance.

13 « Cependant, avant que la satisfaction ne soit mienne… remuez votre gros orteil ! »

Après s’être réveillée d’un long coma, Beatrix a dû faire face aux conséquences traumatisantes de la fusillade à l’église et à la prise de conscience qu’elle avait perdu son bébé. À ce moment, elle a succombé à une rage aveugle qu’il fallait rapidement tempérer, si elle voulait l’exploiter.

Tout a commencé par la volonté de sortir ses membres de l’atrophie, en commençant par la tâche apparemment simple de remuer son gros orteil. Ce faisant, elle a commencé à dresser une liste des autres tueurs responsables de sa situation. Ce faisant, elle se préparait à sa conquête de la vengeance, qui commencerait par réussir à agiter ledit gros orteil.

12 « Nous avons des affaires en suspens ».

Ces quatre mots résument à peu près tout le film. Beatrix Kiddo a été laissée avec une balle dans la tête à son propre mariage par ses anciens collègues de travail, il est donc juste de dire qu’après cela, elle a eu des affaires inachevées avec chacun d’eux. Un par un, elle a mis fin à cette affaire en les traquant et en les tuant.

RELATIVES :10 possibilités pour le dixième et dernier film de Quentin Tarantino

Le fait que son cœur ait continué à battre après avoir reçu une balle dans la tête montre qu’elle n’avait pas fini de vivre non plus. Unfinished Business était le titre de un film de Vince Vaughn, qui a fait l’objet d’un examen critique il y a quelques années, mais cela aurait fait un bon titre alternatif pour Kill Bill.

11 « Je vais vous poser des questions. Et chaque fois que tu ne me donneras pas de réponses, je vais couper quelque chose. Et je vous promets que ce seront des choses qui vous manqueront ! »

Beatrix a prononcé cette citation pour qu’une Sophie capturée et mutilée réponde à ses questions, obtenant ainsi de bonnes informations sur l’endroit où Bill se cachait. Elle a suivi son massacre d’O-Ren Ishii et de tout son équipage, après avoir tranché le bras de Sophie.

Avec quelqu’un comme Beatrix, un assassin entraîné, sans rien qui ressemble à de la pitié, c’était une menace à prendre très au sérieux ! À toutes fins utiles, il semble que cela ait fonctionné.

10 « Pour se venger ? Même Steven ? Il faudrait que je te tue… »

Comme beaucoup de films de Tarantino, Kill Bill a une structure narrative non linéaire. Ainsi, la première personne que la mariée coche sur sa liste de victimes dans le film n’est pas vraiment la première personne qu’elle tue, chronologiquement. Mais la scène de meurtre de Vernita donne le ton pour le reste du film.

Vernita dit : « Vous avez le droit de vouloir vous venger ». Mais la mariée lui explique ensuite : « Pour vous venger ? Même Steven ? Je devrais te tuer, monter dans la chambre de Nikki, la tuer, puis attendre que ton mari, le bon Dr Bell, revienne à la maison et le tue. Ce serait la vengeance, Vernita. Ce serait à peu près carré. »

9 « J’ai rugi et je me suis déchaîné et j’ai obtenu une satisfaction sanglante. »

Lorsque Quentin Tarantino a été contraint de diviser Kill Bill en deux films distincts, il a décidé de voir cela comme une situation de « verre à moitié plein », car cela lui donnait l’occasion de jouer avec le format. Ainsi, le volume 1 se termine par un cliffhanger et un flash-forward sur les événements du volume 2, et le volume 2 commence par une narration en voix off récapitulant les événements du premier film.

Elle explique comment elle est tombée dans le coma et dit : « quand je me suis réveillée, j’ai fait ce que les publicités du film appellent un déchaînement de vengeance. J’ai rugi, je me suis déchainée et j’ai eu une satisfaction sanglante ».

8 « Quand la fortune sourit à quelque chose d’aussi violent et laid que la vengeance… »

La mariée a beaucoup de chance dans sa vaillante poursuite de la vengeance, comme elle l’explique ici : « Quand la fortune sourit à quelque chose d’aussi violent et laid que la vengeance, elle semble prouver comme nulle autre que non seulement Dieu existe, mais que vous faites sa volonté. »

RELATIVES :Quentin Tarantino Teases Kill Bill Vol. 3 &amp ; Returning Characters

Comme elle le souligne avec cette phrase, la mariée ne croit pas qu’il y ait quelque chose de particulièrement noble à chercher à se venger. Cependant, elle estime qu’elle doit le faire. De plus, elle a découvert que si quelque chose de commode se produit dans votre quête de vengeance, c’est le signe que quelqu’un ou quelque chose veut que vous réussissiez votre croisade vengeresse.

7 « La vengeance n’est jamais une ligne droite. »

Hattori Hanzo est le type qui a formé Bill et qui, plus tard, est sorti de sa retraite pour fabriquer une épée que la mariée utilisera pour se venger des personnes qui lui ont fait du tort (y compris Bill). Mais bien qu’il soutienne sa quête de vengeance et forge l’épée qu’elle utilise, il la met en garde contre les dangers de s’enfermer trop profondément dans sa vengeance et de perdre de vue la raison pour laquelle vous le faites.

« La vengeance n’est jamais une ligne droite. C’est une forêt. Et comme une forêt, il est facile de se perdre… de se perdre… d’oublier où l’on est entré. » C’est un homme sage.

6 « Ceux d’entre vous qui ont la chance d’avoir encore leur vie, emmenez-les avec vous ! Mais laissez les membres que vous avez perdus. Ils m’appartiennent maintenant. »

The Bride Kill Bill

La séquence House of Blue Leaves dans Kill Bill est l’une des séquences d’action les plus époustouflantes de l’histoire du cinéma. La façon dont elle est intentionnellement incohérente, avec le changement de format entre la couleur et le noir et blanc et la chanson sur la bande sonore change constammentest une bouffée d’air frais.

La plupart des scènes d’action utilisent les réglages d’usine, avec un calibrage parfait et un aspect minutieusement étudié, au point qu’ils sont interchangeables. Mais le grand décor d’action de Kill Bill est tourné et chorégraphié de la manière la plus proche possible de Kill Bill. On ne peut pas le confondre avec une scène d’action de n’importe quel autre film.

5 « Avant que ce récit de vengeance sanglante n’atteigne son point culminant, je vais vous poser quelques questions. »

Bill, joué par David Carradine, est l’un des personnages les plus francs et les plus éloquents de Quentin Tarantino. Lorsque la mariée le rattrape enfin, il lui fait tout un monologue sur la vengeance.

« Maintenant, quand il s’agit de vous, et de nous, j’ai quelques questions sans réponse. Donc, avant que cette histoire de vengeance sanglante n’atteigne son point culminant, je vais vous poser quelques questions, et je veux que vous me disiez la vérité. Cependant, c’est là que se trouve le dilemme. Car, en ce qui me concerne, je crois que vous êtes vraiment et totalement incapable de dire la vérité – surtout à moi, et encore moins à vous-même. Et lorsqu’il s’agit de moi, je suis vraiment et totalement incapable de croire tout ce que vous dites ».

4 « Il n’était pas dans mon intention de faire cela devant vous. Je suis désolé. Mais vous pouvez me croire sur parole, votre mère l’avait bien cherché. Quand tu seras grand, si tu te sens encore mal à l’aise, je t’attendrai. »

Après avoir tué Copperhead dans sa propre cuisine, Beatrix a été confrontée à la tâche peu enviable d’affronter sa petite fille, qui venait d’entrer sur le cadavre de sa mère. À ce moment-là, l’esprit de Beatrix était encore fermement ancré dans la vengeance, sans se soucier de quoi que ce soit d’autre.

Elle a donné à la petite fille un conseil sévère, qui sera repris plus tard dans Kill Bill Vol. 2, lorsqu’elle a appris que sa propre fille était encore bien vivante.

3 « Cette femme mérite sa vengeance. Et nous méritons de mourir. »

Kill Bill Deadly Viper Assassination Squad

Michael Madsen a joué dans quelques films de Quentin Tarantino. Ils sont parfaitement adaptés l’un à l’autre, puisque le style de Madsen, avec sa ligne guindée, correspond au style d’écriture des dialogues pontificaux de Tarantino. Budd, le personnage de Kill Bill, résume le conflit central du film dans cette seule ligne, qu’il prononce d’abord dans un flash-forward à la fin du premier volume, puis à nouveau lorsque son histoire s’étoffe dans le deuxième volume.

C’est assez simple : la mariée mérite de se venger et ses anciens collègues de l’escouade d’assassinat de la vipère mortelle méritent de mourir. Il ajoute qu’elle aussi mérite de mourir, il va donc voir comment les choses se passent.

2 « Quand j’arriverai à ma destination, je tuerai Bill. »

Au début de Kill Bill Vol. 2, la mariée récapitule les événements du premier film en voix off. Il passe sur une image en noir et blanc de la mariée conduisant une voiture avec un regard déterminé. Elle explique qu’elle a été abattue d’une balle dans la tête par son ancien peloton d’exécution, qu’elle a sombré dans le coma et qu’elle en est sortie avec une soif de vengeance.

RELATIVES :Les 10 personnages féminins les plus féroces de Quentin Tarantino

Il ne lui reste plus qu’une personne sur sa liste de mise à mort : « Je n’en ai plus qu’une. La dernière, celle vers laquelle je me dirige en ce moment. La seule qui reste. Et quand j’arriverai à ma destination, je tuerai Bill. »

1 « La vengeance est un plat qui se mange froid. »

Ce n’est pas seulement la citation la plus connue sur la vengeance de Kill Bill ; c’est peut-être la citation la plus connue sur la vengeance, point final. C’est l’épigraphe (qui est un mot fantaisiste pour une citation qui apparaît au début d’un livre ou d’un film pour signifier son thème) qui ouvre le film, attribuée simplement comme un « vieux proverbe klingon ».

Si le lexique klingon n’est peut-être pas celui où la citation est apparue pour la première fois, on sait qu’il le dit. L’expression n’a pas vraiment de sens. Si la vengeance était servie à chaud, serait-ce vraiment une vengeance ? Pourtant, cela semble vraiment cool et cela décrit avec précision la nature de la vengeance de la mariée dans le film.

SUIVANT :Le guide cadeau ultime de Quentin Tarantino

Partager

Tweet

Commentaire

Partager

Suivant
Saga Twilight : 10 fans de Renesmee Memes vont adorer

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Ben Sherlock est un écrivain, un cinéaste et un comédien. En plus d’écrire pour Screen Rant et CBR, couvrant un large éventail de sujets allant de Spider-Man à Scorsese, Ben réalise des films indépendants et monte sur scène avec son matériel de stand-up. Il est actuellement en pré-production pour ses débuts de réalisateur de longs métrages (et ce depuis un certain temps, car la réalisation de films est coûteuse). Auparavant, il a écrit pour Taste of Cinema et BabbleTop.

En savoir plus sur Ben Sherlock

Cet article a été rédigé par Ben Sherlock et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.