Menu Fermer

La Bête des X-men pointe du doigt le problème des machines à remonter le temps dans les comics.

Bien que de nombreuses machines à voyager dans le temps existent dans l’univers Marvel et dans l’univers DC, les dispositifs des deux sociétés ne tiennent pas compte d’un élément clé du voyage dans le temps… mais… Bête de la X Men ne le fait pas. L’un des scientifiques suprêmes de l’univers Marvel, le docteur Hank McCoy a défendu les droits des mutants tout en luttant pour l’humanité dans son ensemble contre toutes sortes de menaces. Mais il se bat aussi contre la désinformation concernant la mécanique du voyage dans le temps, et dans Secret Avengers #16, le membre de la première classe du professeur Charles Xavier de X-Men fait exactement ça.

Les Secret Avengers, par opposition aux Avengers normaux, se lancent souvent dans des missions de nature clandestine ; ils sont envoyés pour neutraliser une menace avant qu’elle ne devienne un problème majeur (et bien souvent, le grand public n’en a pas connaissance). En 2010, l’équipe était composée de Captain America, Black Widow, Moon Knight, Beast, War Machine, Ant-Man (pas Hank Pym ou Scott Langmais le troisième Ant-Man Eric O’Grady), et d’autres. Dans le 16e numéro, Beast et le reste des Secret Avengers doivent arrêter une machine conçue par le docteur Doom. Black Widow n’est pas vraiment concernée, mais Beast expose le véritable danger des machines à remonter le temps :

En rapport : Immortal X-Men pourrait faire allusion à la mort de Cyclope.

Beast signale une fait irréfutable concernant le voyage dans le temps: « Les gens oublient toujours qu’une machine à remonter le temps est aussi une machine spatiale ». Il mentionne que les planètes, les étoiles et les autres corps célestes ne sont pas ancrés dans l’espace ; ils se déplacent plutôt à des vitesses phénoménales dans le cosmos. « Ainsi, pour remonter le temps sur Terre », poursuit Beast, « vous devez également être envoyé à la position où se trouvait votre cible à ce moment-là dans le passé. » Sinon, toute personne envoyée dans le passé sans compenser le mouvement de la Terre se retrouverait dans l’espace.

L’ensemble du système solaire – et toutes les planètes qui s’y trouvent, sans tenir compte des orbites individuelles (ce calcul est basé sur les mouvements du Soleil) – se déplace à une vitesse de 220 kilomètres par seconde. Ainsi, toute machine à voyager dans le temps qui n’est pas une machine spatiale déposera le voyageur loin de la terre. Cela fait effectivement de tout métahumain capable de voyager dans le temps un téléporteur fonctionnel (Waverider et Flash de DC, Vulcan et Magik de Marvel, etc). Cela implique également que le détenteur de la Pierre du Temps dans l’univers Marvel peuvent aussi se déplacer dans l’espace.

La méthode de voyage dans le temps « statique » (dans laquelle une machine à voyager dans le temps transporte le voyageur au même endroit où il est parti) est assez répandue dans la fiction, mais les auteurs ne mentionnent que rarement, voire jamais, les observations de Beast concernant le voyage dans le temps. Quiconque est capable de résoudre le problème du voyage dans le temps sans projeter accidentellement le voyageur dans l’espace lointain a également maîtrisé la téléportation instantanée, intentionnellement ou non. Avec toutes les expériences de voyage dans le temps par les X-Men et les héros de l’univers Marvel en général, peut-être que Beast pourrait construire un appareil qui serve les deux objectifs.

Suivant : Marvel dévoile le train des démons du métro de New York

Cet article a été rédigé par Joshua Isaak et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.