Menu Fermer

Le chasseur N-1 des Mandaloriens a une connexion secrète avec George Lucas.

Din Djarin obtient un Starfighter N-1 remis à neuf en Le livre de Boba Fettet les améliorations du vaisseau font référence à l’un des premiers films de George Lucas : American Graffiti. Après le premier vaisseau de Djarin (Pedro Pascal), le Razor Crest, est détruit dans Le Mandalorien. Dans la saison 2, il cherche un nouveau véhicule, et Peli Motto (Amy Sedaris) est trop heureuse de l’y aider. Le Starfighter N-1 lourdement modifié de Djarin rappelle la culture de croisière du début des années 60 en Californie du Nord, telle qu’elle est décrite dans America Graffiti, mais ce n’est pas la première fois que la franchise Star Wars fait référence au film de Lucas de 1973.

Les Starfighters N-1 ont fait leurs débuts au cinéma dans le film Star Wars : Episode I – La Menace Fantômeoù les vaisseaux ont été utilisés avec succès contre les Starfighters droïdes de la Fédération du Commerce. Les chasseurs N-1 ont continué à prouver leur efficacité tout au long de la chronologie de Star Wars, pilotés par la princesse Leia (Carrie Fisher) dans la bataille contre l’Empire dans Star Wars : Shattered Empire et contre l’Ordre final dans Star Wars : Shattery. Star Wars : L’ascension de Skywalker. Sur Le Livre de Boba Fett, Djarin et Motto modifient lourdement un N-1 mis au rebut, le rendant exceptionnellement rapide et fournissant une section d’observation protectrice pour Grogu.

En rapport : Quelle est la vitesse du chasseur Naboo du Mandalorian ?

Dans l’épisode de la Galerie Disney consacré au Livre de Boba Fett, Jon Favreau a évoqué l’influence d’American Graffiti sur les améliorations apportées au Starfighter N-1, en déclarant : « Dans les années 50 ou 60, lorsque George Lucas a tourné American Graffiti, ils conduisaient des Deuce Coupes ou des Ford 32 à trois fenêtres : « Dans les années 50 ou 60, lorsque George Lucas a tourné American Graffiti, ils conduisaient des Deuce Coupes ou des Ford 32 à trois fenêtres, et ils les prenaient et en découpaient des parties pour les modifier en fonction de la vitesse. Nous voulions garder cet esprit vivant, et donc l’idée de créer un chasseur N-1 dans un garage avec un mécanicien et d’en construire sa propre version personnalisée. C’est une partie de ce qu’est Star Wars ». Pourtant, les améliorations apportées au Starfighter N-1 ne sont pas la première référence à American Graffiti dans le film. la franchise Star Wars ou encore Le Livre de Boba Fett, dont les noms des personnages et des véhicules rendent également hommage au deuxième long métrage de George Lucas.

Le Livre des Mods de Boba Fett n’a pas seulement modifié leurs speeder bikes pour qu’ils ressemblent aux scooters aux couleurs vives qui étaient courants dans la culture cruising du début des années 60, mais ils se sont même modifiés eux-mêmes, puisque tous les mods sont des cyborgs. Le nom du personnage de Harrison Ford dans American Graffiti, Bob Falfa, a également inspiré Boba Fett lui-même. En outre, le Ford Coupé 1932 personnalisé de John Milner, avec sa peinture jaune vif accrocheuse et son moteur apparent, a également servi d’inspiration à l’airspeeder XJ-6 emprunté par Anakin Skywalker (Hayden Christensen) dans Star Wars : Episode II – L’attaque des clones. Même le numéro 327, récurrent dans la franchise Star Wars, fait référence à une réplique d’American Graffiti.

Bien que George Lucas ne crée plus directement Star Wars Son influence se fait toujours sentir dans la franchise, et ses premières œuvres sont toujours référencées. De même, la culture des croisières est une pratique sociale révolue qu’American Graffiti a immortalisée. En faisant subir au Starfighter N-1 de Din Djarin l’équivalent dans Star Wars des modifications qui étaient courantes dans la culture des croisières du début des années 60, The Book of Boba Fett rend hommage à l’un des premiers succès de George Lucas et perpétue une tendance de la franchise Star Wars.

Suivant : Pourquoi un Starfighter N1 n’a pas de sens en tant que vaisseau de chasseur de primes ?

Cet article a été rédigé par David Miller et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.