Menu Fermer

Le match revanche de Superman et Doomsday a décidé du vrai vainqueur.

La lutte entre Superman et Doomsday dans les records, l’historique Mort de Superman a laissé un impact sur l’industrie de la bande dessinée qui demeure à ce jour, mais les fans ont toujours été curieux de savoir à quoi ressemblerait une revanche. Peu de spectateurs le savent, mais ces deux-là se sont bel et bien affrontés. Bien qu’elle se soit déroulée dans un contexte moins favorable et avec moins de fanfare – car il est difficile d’avoir un contexte encore plus favorable que celui qui a précédé lorsque le premier round s’est terminé par la mort du super-héros le plus populaire de DC – le deuxième round a néanmoins été marqué par un véritable KO.

Comme mentionné précédemment, le premier round entre Superman et Doomsday a lieu dans The Death of Superman, de Dan Jurgens et Brett Breeding. Comme promis par son titre, le combat se termine par la mort de l’Homme d’Acier, mais ainsi que la mort de Doomsday, vu que les deux adversaires se battent à mort. C’est ce qui arrive quand une force inarrêtable rencontre un objet inamovible.

En rapport :Batman &amp ; Superman ont été élevés pour devenir les plus grands méchants de DC

Le dilemme ici est que lorsque le public regarde deux juggernauts de même niveau s’affronter pour une collision inévitable, il s’attend à un gagnant. Pensez à Tyson contre Holyfield ou à Freddy contre Jason, deux combats qui se sont terminés de manière douteuse et dont le vainqueur n’était pas clair. Une fin sans gagnant clair oblige le public à se poser la question « Et si ? » longtemps après que la poussière soit retombée. Ceux qui ont lu The Death of Superman se sont posé la même question. après avoir vu Superman et Doomsday s’assommer, mais ils n’ont pas besoin de réfléchir plus longtemps. Pas quand Dan Jurgens et Brett Breeding publient Superman/Doomsday : Hunter/Prey en 1994.

Après la mort de Superman, le corps apparemment sans vie de Doomsday a été attaché à un astéroïde et projeté dans l’atmosphère de l’espace. Étonnamment, Doomsday n’était pas complètement dépourvu de vie après tout, et l’espace n’était pas assez profond pour le contenir une fois qu’il a trouvé son chemin sur un vaisseau charognard. Par coïncidence, le vaisseau était en route pour Apokolips, la planète de l’autre grand rival de Superman, Darkseid. Doomsday a combattu et dominé Darkseid avec facilité, convainquant Desaad, le serviteur de Darkseid, d’appeler Superman à l’aide à contrecœur.

Cela prépare le terrain pour que la force inarrêtable rencontre son objet inamovible sur la planète Calaton. Cette fois-ci, Superman est équipé d’un nouveau costume, une Mother Box, des cheveux plus longs et une attitude plus dure et volatile, bien décidés à régler leur compte une fois pour toutes. Leur deuxième combat s’avère tout aussi sanglant et vicieux que leur première rencontre. La différence entre les deux vient d’une fin qui voit Superman utiliser un dispositif de voyage dans le temps pour lancer Doomsday aux confins du temps, où il est détruit pour de bon par l’entropie. La suite n’a peut-être pas les mêmes cloches, les mêmes sifflets ou le même battage publicitaire que son prédécesseur, mais elle a un gagnant qui confirme que Superman est le meilleur des deux.

Suivant :L’ultime Batman est arrivé, grâce à la puissance de Superman.

Cet article a été rédigé par Joe Anthony Myrick et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.