Menu Fermer

Les bannières de Final Fantasy ont enfreint les lois sur le gacha, Square Enix s’excuse

Square Enix a publié une rare déclaration d’excuses, reconnaissant avoir enfreint les lois japonaises sur la loterie avec un système de gacha déloyal dansLa guerre des visions : Final Fantasy Brave ExviusLe jeu de rôle tactique free-to-play pour iOS et Android. La société dédommage les joueurs concernés dans le pays avec de la monnaie du jeu.

Bien qu’elle ait mis du temps à se lancer dans les applications mobiles, Square en a maintenant des dizaines sur les boutiques d’applications d’Apple et de Google. Certains d’entre eux sont des expériences à paiement unique, comme ses portages des premiers jeux Final Fantasy et Dragon Quest, tandis que d’autres concentrent leurs achats in-app sur un gameplay étendu, comme Hitman GO et Life is Strange. Square a cependant plusieurs titres qui reposent sur des achats répétés dans le jeu, notamment Dissidia Final Fantasy OO et Final Fantasy All the Bravest. Cela reflète les tendances générales de l’industrie du mobile, car il est souvent difficile de convaincre les gens de payer 20, 40 ou 60 euros d’avance, même si la qualité et la quantité de contenu sont similaires à celles des jeux sur console.

En rapport :Tous les pays ayant des lois contre les boîtes de butin (&amp ; quelles sont les règles)

Square a fait l’objet d’une enquête de la part de l’Agence japonaise de protection des consommateurs, qui a constaté que les bannières War of the Visions proposées jusqu’en novembre 2020 enfreignaient la loi. SiliconEratraduction Carréet une déclaration de 4Joueur de leur version originale en japonais. Les bannières garantissaient aux joueurs des unités UR ou des cartes Vision UR après un certain nombre de lancers, mais en pratique, la plupart des combinaisons possibles de récompenses n’étaient jamais offertes. Les personnes concernées reçoivent 2 000 Visiore, une monnaie du jeu utilisée pour invoquer des unités, recharger des NRG et acheter des articles en magasin. Cette monnaie peut également être gagnée gratuitement par le biais de bonus de connexion et de récompenses de missions, mais les packs payants vont de 99 cents à 40 euros aux États-Unis.

Les systèmes de gacha comme ceux de la Guerre des Visions ou de Genshin Impact. peuvent être controversés. Ses détracteurs affirment qu’il s’agit en fait d’une forme de jeu d’argent : les joueurs qui s’intéressent à un personnage ou à un objet particulier peuvent potentiellement dépenser des centaines de dollars, au lieu d’avoir la possibilité d’effectuer un achat in-app classique pour une fraction du coût. Des plaintes similaires ont été formulées à l’encontre des boîtes à butin « aveugles », et certains pays les ont même déclarées illégales.

Dans des cas extrêmes, les développeurs ont été accusés de mettre au point des systèmes « pay-to-win », dans lesquels les clients dépensiers peuvent obtenir des éléments qui leur donnent un avantage automatique. Peut-être que Le cas le plus connu est celui du jeu Star Wars : Battlefront 2 de 2017.Ce système a suscité une telle réaction qu’EA a été contraint de le retirer complètement, le temps de mettre au point un modèle plus équitable. On ignore si des accusations similaires ont été portées contre War of the Visions : Final Fantasy Brave Exvius.

Suivant :Les boîtes de butin dans les jeux &amp ; le jeu excessif est lié à une nouvelle étude

Sources :SiliconEra,Square Enix,4Joueur

Cet article a été rédigé par Roger Fingas et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.