Menu Fermer

Les RPG de fantaisie urbaine ne sont pas basés sur le folklore européen

Les RPG de fantasy urbaine comme Monster of the Week ou Vampire la Mascarade sont populaires parmi les joueurs sur table pour leurs décors, qui prennent des quartiers réalistes et modernes et les épicent avec des communautés cachées de monstres et de magie. La plupart des RPG d’urban fantasy mettent en scène des créatures surnaturelles et mystiques issues du folklore européen : vampires, loups-garous, sorcières, fées, démons et anges. Cependant, certains jeux de rôle ont élargi le genre de l’urban fantasy avec des légendes issues de cultures non européennes, associant le folklore chinois, mexicain et philippin à des récits reflétant les épreuves et les tribulations des personnes qui vivent dans ces cultures.

Continuer à défiler pour poursuivre la lecture
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour lancer cet article en vue rapide.

En classique Les jeux de rôles comme Donjons et Dragons.Les joueurs et leurs personnages sont souvent projetés tête la première dans des environnements pré-modernes ou futuristes avec des nations, des cultures, des normes sociales, des biomes et des lois physiques très différents de la vie réelle. Il peut donc être difficile pour les joueurs de s’immerger correctement dans ces mondes fantastiques au début d’une campagne. Les jeux de rôle avec des décors de fantasy urbaine contournent ce problème en prenant le monde familier et réel et en l’épicant avec des versions contemporaines de créatures de contes de fées, de monstres gothiques et de conspirations magiques.

En rapport :Des jeux de rôles sur table déchaînés dans le genre des romans policiers.

Les RPG d’urban fantasy comme Jiangshi : Blood In The Banquet Hall et Yokai Hunters Society bousculent le paradigme vampire-loup-garou-sorcière de la plupart des histoires d’urban fantasy en introduisant des créatures et des mythes issus de cultures non-européennes : Jiangshi de Chine, Yokai du Japon, Aswangs des Philippines, et autres. Plus important encore, ils contiennent des règles spéciales, des détails narratifs et des principes de jeu conçus pour raconter des histoires auxquelles une personne élevée dans ces cultures pourrait s’identifier.

Jiangshi : Du sang dans la salle de banquet

Les Jiangshi (僵尸, signifiant « cadavre raide ») sont des monstres morts-vivants du folklore chinois comparables aux zombies ou aux vampires – des cadavres moisis, buveurs de vie, qui sautillent en raison de la rigidité cadavérique et peuvent être liés par des talismans en papier appliqués sur le front. Jiangshi : Blood In The Banquet Hall est un jeu de rôle narratif sur une famille chinoise dans l’Amérique des années 1920 qui s’est jurée de chasser ces créatures immondes la nuit… tout en gérant un restaurant familial animé et en faisant face au racisme le jour. Le gameplay de Jiangshi : Blood In The Banquet Hall est un mélange de règles de RPG de table et de jeu de plateau, avec des feuilles de personnage et des dés, des jeux de cartes remplis de scénarios de défis commerciaux, de rêves étranges et de chasses aux monstres, et des feuilles de papier laminé inspirées des amulettes traditionnelles taoïstes.

Nahual : Un jeu de rôle mexicain

Peu de RPG ont un récit anticolonialiste aussi provocateur que Nahual : A Mexican Roleplaying Game, un jeu de rôle sur les métamorphes mexicains qui chassent les anges parasites et vendent les parties de leurs corps démembrés sur le marché noir. Ce site Propulsé par le RPG Apocalypse se déroule dans une version du Mexique moderne où les anges, amenés dans le Nouveau Monde par les conquistadors espagnols, sont l’équivalent spirituel d’une espèce envahissante, tandis que les brujos nahuales, les chamans changeurs de forme qui chassent ces anges, ont perdu l’accès aux traditions culturelles qui leur permettraient d’utiliser leur don à son plein potentiel. Le gameplay de Nahual : A Mexican Roleplaying Game est centré sur les personnages joueurs qui traquent et chassent les anges, récoltent leur chair, leur sang et leurs os, puis les vendent à divers clients, tout en relevant les défis de la vie de la classe inférieure et en gérant le traumatisme de la laideur de leur métier.

Société des chasseurs de Yokai

Urban Fantasy RPGs Non-Western Yokai Hunters Society

La Société des Chasseurs de Yokai est basée sur lesSystème RPG Tunnel Goons qui, comme son nom l’indique, raconte l’histoire de chasseurs de monstres masqués qui poursuivre le yokai japonaisles êtres variés et fantasmagoriques qui hantent les humains dans le folklore japonais. Le cadre par défaut de Yokai Hunters Society est le Japon du 19ème siècle, pendant la restauration Meiji, une ère de modernisation rapide et de bouleversement culturel, troublée par une résurgence des attaques de yokai et autres incidents surnaturels. Les règles et le matériel de Yokai Hunters Society sont compacts et concis, avec des incitations à l’histoire et des accroches subtilement révélées par des listes d’équipement, des arrière-plans de personnages générés aléatoirement et des descriptions sinistres de créatures yokai telles que Oni, Nekomata et Kappa.

En rapport :Les meilleurs arcs des tueurs de démons dans Kimetsu no Yaiba

Mon grand mariage Aswang

RPG de fantasy urbaine comme Vampire la Mascarade ou Werewolf the Apocalypse mettent les joueurs dans la peau de monstres folkloriques plutôt que d’humains, « humanisant » davantage ces monstres en leur donnant des sociétés, des clans et des groupements sociaux avec lesquels ils peuvent s’allier ou s’opposer. Le jeu de rôle My Big Fat Aswang Wedding adopte une approche similaire vis-à-vis de l’Aswang, une sorcière-monstre mythologique des Philippines qui draine le sang et les viscères de ses victimes à l’aide d’une longue trompe. Comme son titre l’indique, ce jeu de rôle est conçu pour raconter des histoires d’Aswang et d’autres créatures qui assistent au mariage bruyant d’un couple d’amoureux surnaturels. Les règles narratives de My Big Fat Aswang Wedding sont centrées sur la création de scènes tordues, mais réconfortantes et farfelues, prouvant que même les créatures de la nuit suceuses de sang peuvent avoir une fin heureuse.

Suivant :Quatre jeux de rôles créatifs issus de la renaissance du jeu de table philippin

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

Dungeons & Dragons: Tips To Make Downtime More Interesting

Donjons et Dragons : Conseils pour rendre les temps morts plus intéressants

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Coleman Gailloreto
(236 articles publiés)

Un écrivain, auteur et traducteur indépendant basé à Chicago. Il cherche à préparer ses lecteurs à la prochaine renaissance ou apocalypse, selon ce qui arrivera en premier ;
&#13 ;
Écrivez et publiez de la fiction web sous le pseudonyme d’Aldo Salt sur Inkshares.com.

Plus de Coleman Gailloreto

Cet article a été rédigé par Coleman Gailloreto et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.