Menu Fermer

M. Robot : 15 des meilleures citations d’Elliot, classées

L’une des séries les plus hallucinantes de la télévision actuelle, avec l’un des personnages les plus complexes et les plus variés, M. Robot a pris d’assaut le petit écran lors de ses débuts en 2015. Il se prépare maintenant pour son quatrième et dernière saisonLa première a eu lieu le 6 octobre avec 13 épisodes, mais on peut s’attendre à de nombreux autres rebondissements.

RELATIVES : 10 menaces technologiques réelles pour M. Robot

En créant un groupe hacktiviste appelé Fsociety, ou plutôt en suivant la direction d’un personnage connu sous le nom de Mr. Robot (joué par Christian Slater) pour créer et diriger ce groupe, il vise à détruire la société et à réinitialiser le monde. Par ses efforts, son trouble dissociatif de l’identité, sa paranoïa et ses délires, Elliot livre des répliques sérieusement dérangeantes mais aussi qui font réfléchir. Voici ses 15 meilleurs, classés.

Mis à jour le 28 mai 2020 par Matthew Rudoy : Maintenant que la quatrième et dernière saison de M. Robot est arrivée à son terme, le moment était venu de revoir et de mettre à jour cette liste. Tout au long de l’émission, Elliot a continué à livrer des répliques souvent troublantes et qui font réfléchir. Vers la fin de la série, cependant, le développement de son caractère lui a permis de devenir un individu plus optimiste. Ces citations supplémentaires sont censées refléter différents aspects du parcours d’Elliot, y compris la façon dont son parcours a finalement abouti à la saison finale.

15 Le 1% du 1%

Rami Malek as Elliot in Mr. Robot

« Ils se sont montrés, le 1% supérieur, ceux qui contrôlent, ceux qui jouent à Dieu sans permission. Et maintenant, je vais les faire tomber. »

Elliot fait souvent une fixation sur le 1% supérieur et sur la façon dont ils abusent de leur pouvoir. Il a toujours voulu les arrêter et créer un monde meilleur. Le problème est que tous ses efforts passés n’ont fait que les rendre plus forts.

Une fois qu’ils se sont révélés dans la finale de la saison 3, Elliot avait une voie à suivre. Il avait une sorte de but, de clarté et d’espoir qu’il n’avait jamais eu auparavant. C’est un moment important pour Elliot, mais il met également en évidence les problèmes de disparité entre les classes, et le fait que des mesures importantes doivent être prises pour résoudre ces problèmes et créer un monde plus juste.

14 Les relations sont une question de contrôle

Christian Slater and Rami Malek in Mr. Robot Season 3

« Toute relation est une lutte de pouvoir. Certains d’entre nous ont besoin d’être contrôlés ».

Beaucoup de gens pensent que les relations sont une question de connexion et de croissance, mais selon l’expérience d’Elliot, elles sont souvent une question de contrôle. Sa relation avec M. Robot tourne en grande partie autour de la lutte de pouvoir entre eux. Le pouvoir dans leur relation est en constante évolution, l’un ayant souvent le dessus sur l’autre.

La vision d’Elliot sur les relations est également façonnée par les relations extérieures à lui-même, comme dans la saison 3, lorsque sa relation avec Angela devient également une lutte de pouvoir. Les relations peuvent en fait porter sur la question de savoir qui est le contrôleur et qui peut être contrôlé, plutôt que sur la connexion ou la croissance.

13 Porter un masque

Rami Malek in Mr. Robot

« Comment enlever un masque quand il cesse d’être un masque, quand il fait autant partie de moi que je le suis ?

Cette question est posée au début de la saison 2, mais elle reste pertinente jusqu’à la toute fin de la série. La dernière grande révélation de la série rend cette question d’autant plus pertinente que les fans apprennent que l’Elliot qu’ils ont connu était une personnalité « magistrale » qui s’est manifestée pour protéger la vraie Elliot.

RELATIVES :M. Robot : 7 choses qui nous ont amenés à fermer (&amp ; 3 qui ne l’ont pas fait)

M. Robot termine par le retour à la réalité du vrai Elliot, mais il est sans doute changé en laissant les masques de ces autres personnalités le contrôler pendant si longtemps. Chacun doit faire attention aux masques qu’il porte, car ces masques finiront par faire partie de ce qu’il est pour toujours.

12 Les personnes qui s’en soucient

« Il y a des gens dehors… Et ça n’arrive pas souvent. C’est rare. Mais ils refusent de vous laisser les haïr. En fait, ils se soucient de vous malgré tout. Et ceux qui sont vraiment spéciaux, ils sont implacables. Peu importe ce que vous leur faites. Ils le prennent et se soucient de vous quand même. Ils ne vous abandonnent pas, peu importe le nombre de raisons que vous leur donnez. Peu importe combien vous les suppliez pratiquement de partir. Et vous voulez savoir pourquoi ? Parce qu’ils ressentent quelque chose pour moi que je ne peux pas… Ils m’aiment. »

Dans sa dernière conversation avec Whiterose, Elliot tente de faire appel à sa haine de soi et à sa haine de la société. Ce qu’elle n’a pas réalisé, c’est comment Elliot s’est développée. Des gens comme Darlene, Angela et même M. Robot ont choisi de rester avec Elliot et de l’aimer, peu importe comment il essaie de les repousser.

Leur amour pour Elliot lui a appris à s’aimer et à s’accepter. Tout comme ils ne l’ont jamais abandonné, Elliot refuse de renoncer à la société. Cela signifie un développement puissant du caractère et peut servir de leçon à tous.

11 Changer le monde

« Et si changer le monde, c’était simplement être ici, en se montrant, peu importe le nombre de fois où on nous dit que nous ne sommes pas à notre place, en restant vrai même quand on nous fait honte en nous disant que nous sommes faux, en croyant en nous même quand on nous dit que nous sommes trop différents ? Et si nous nous y accrochions tous, si nous refusions de bouger et de nous aligner, si nous tenions bon assez longtemps, peut-être… Le monde ne peut pas s’empêcher de changer autour de nous ».

Ces mots de la fin de la série peuvent servir de rappel important que le changement commence toujours par un seul individu. Le véritable changement ne peut se produire que lorsque les individus s’en tiennent à leurs convictions et créent eux-mêmes le changement.

Elliot fait face à d’innombrables obstacles internes et externes tout au long de la série, mais en tenant bon et en créant le changement qu’il souhaite voir, le monde finit par céder et commence à changer pour le mieux.

10 guerres ne sont pas censées être gagnées

Mr. Robot Season 4 USA

« Peut-être que les guerres ne sont pas censées être gagnées, peut-être qu’elles sont censées être continues. »

Cette triste constatation suggère que les guerres sont simplement un produit permanent du monde dans lequel nous vivons. On fait la guerre avec une personne, une organisation ou une situation, puis on passe à la suivante. C’est purement cyclique, déprimant et sans fin.

C’est ainsi qu’Elliot pense toujours ; le pessimisme est dans son sang. Et il a peut-être raison. Chaque fois que nous gagnons une guerre, une autre émerge. Alors, est-ce qu’on gagne vraiment un jour ? Ou est-ce qu’on remplace simplement une guerre par une autre et qu’on l’appelle autrement ?

9 Vivre dans la paranoïa

« Nous vivons tous dans la paranoïa des uns et des autres. »

Elliott est un malade mental qui consulte un thérapeute pour traiter ses problèmes d’identité, dépressionl’anxiété et une paranoïa sévère. Donc pour lui, tout le monde est paranoïaque, vraiment. Nous vivons tous sur la base de la paranoïa des autres.

Si une personne en soupçonne une autre de tricher dans sa relation, par exemple, le coupable présumé doit vivre avec la paranoïa de son proche. Si vous avez l’impression que votre patron est à vos trousses, il va vivre avec les répercussions de vos convictions, que ce soit vous qui vous acharnez sur lui ou qui remettez toujours en question ses motivations. C’est du moins ce qu’Elliot pense du monde.

8 Trouver le pire chez les gens

Rami Malek in Mr Robot

« Je suis bon pour lire les gens. Mon secret ? Je cherche le pire en eux. »

On dit qu’il faut toujours chercher le meilleur chez les gens. Mais pour Elliot, si vous voulez vraiment connaître quelqu’un et ce qu’il est, cherchez le pire en lui. Cela vous dira qui ils sont vraiment derrière le masque qu’ils portent et la personne qu’ils se présentent comme étant tous les jours.

Le pire d’une personne les définit-il vraiment ? Est-ce ce qu’elle est vraiment ? Aux yeux d’Elliott, c’est ce qu’ils sont. D’autres personnes plus optimistes pourraient simplement croire que le pire chez une personne est tout simplement le pire qu’elle pourrait être, mais ce qu’elle est vraiment se reflète lorsqu’elle donne le meilleur d’elle-même.

RELATIVES : MBTI des rôles célèbres de Rami Malek

7 Le code du chaos

« Je vois la beauté des règles, le code invisible du chaos qui se cache derrière la face menaçante de l’ordre. »

Laissez à Elliot le soin de transformer le concept de règles conventionnelles en chaos. Dans son esprit, les règles sont simplement un chaos organisé, destiné à manipuler et à contrôler les gens pour qu’ils vivent dans un sens personnel de chaos. Mais cette vérité est masquée au-delà de ce que les règles présentent, qui est un flux apparemment organisé de personnes qui vivent simplement leur vie quotidienne, en suivant leurs mouvements.

Dans ce commentaire, il admet qu’il reconnaît l’attrait des règles, il rend le chaos invisible. Mais il voit clair dans les règles. Et il veut que les autres le fassent aussi.

6 Les personnes sont vulnérables

Rami Malek and F Society Mascot in Mr. Robot

« Je n’ai jamais trouvé difficile de pirater la plupart des gens. Si vous les écoutez, regardez-les, leurs vulnérabilités sont comme un néon vissé dans leur tête ».

Tout au long de la série, nous avons vu Elliot utiliser ses énormes compétences de piratage pour ce qu’il croit être un plus grand bien, en livrant son propre sens de la justice vigilante. Lorsqu’il croit que quelqu’un fait quelque chose de mal, il le pirate, trouve des preuves, puis le fait chanter pour le contraindre à faire ce qui est juste.

Il a admis qu’il espère souvent avoir tort et qu’il a piraté une personne innocente. Mais il se croit si perspicace qu’il peut repérer ceux qui font le mal, et ne les pirate que pour trouver la preuve qu’il sait déjà être là. C’est ce que confirme une autre grande citation :

« …je ne veux jamais avoir raison pour mes pirates, mais les gens trouvent toujours le moyen de décevoir. »

5 Ce n’est pas réel

Christian Slater and Rami Malek in Mr. Robot Season 1 Episode 10

« C’est une chose de s’interroger sur son esprit, c’en est une autre de s’interroger sur ses yeux et ses oreilles. Mais, encore une fois, n’est-ce pas la même chose ? Nos sens ne sont que des entrées médiocres dans notre cerveau ? Bien sûr, nous nous fions à eux, nous croyons qu’ils représentent fidèlement le monde réel qui nous entoure, mais que faire si la vérité obsédante est qu’ils ne le peuvent pas ? Que ce que nous percevons n’est pas du tout le monde réel, mais seulement la meilleure supposition de notre esprit ? Que tout ce que nous avons vraiment est une réalité déformée, une image vraiment floue que nous n’arriverons jamais à comprendre ?

C’est un de ces longs monologues internes livrés par Elliot qui vous fait vraiment réfléchir. Ce que vous percevez est-il vraiment réel, ou juste la façon dont vous percevez quelque chose ? Les autres personnes voient-elles les choses de la même façon que vous ? Est-ce que chacun fait ses propres suppositions sur les situations, et souvent, nos points de vue sont tous complètement différents ? Cela pourrait-il expliquer une si grande partie des conflits dans le monde ?

C’est une déclaration vraiment troublante et qui donne à réfléchir, qui pourrait vous faire douter de tout.

RELATIVES : M. Robot : 10 choses qui doivent se produire avant la fin

4 Nos vrais nous

Dream Sequence in Mr. Robot

« L’annihilation est toujours la réponse. Nous détruisons des parties de nous-mêmes tous les jours. Nous faisons du Photoshop pour nous débarrasser de nos verrues. Nous modifions les parties que nous détestons de nous-mêmes, nous modifions les parties que nous pensons que les gens détestent. Nous conservons notre identité, nous la sculptons, nous la distillons. Krista a tort. L’anéantissement est tout ce que nous sommes. »

Surtout dans le monde d’aujourd’hui où nous sommes tellement concentrés sur la présentation de notre moi idéal par le biais des médias sociaux, en éditant sans cesse des photos jusqu’à ce que nous trouvions la meilleure à poster, en utilisant des filtres irréalistes et en essayant de présenter les meilleures versions de nous-mêmes de manière esthétique, Elliot met le doigt sur le problème.

Krista, sa thérapeute, tente de lui expliquer que annihilation n’est pas ce dont nous avons besoin, mais pour Elliot, c’est exactement ce que nous faisons tous les jours.

3 Le contrôle est une illusion

Martin Wallstrom in Mr. Robot

« Le contrôle peut parfois être une illusion. Mais il faut parfois des illusions pour prendre le contrôle. La fantaisie est un moyen facile de donner un sens au monde. Pour masquer notre dure réalité avec un confort d’évasion. Après tout, n’est-ce pas pour cela que nous nous entourons de tant d’écrans ? Pour que nous puissions éviter de voir ? Pour que nous puissions nous éviter les uns les autres ? Pour que nous puissions éviter la vérité ?

Pour tout fan de la série, vous savez qu’Elliot lui-même est sujet à des illusions, ou plutôt à des hallucinations. Mais pour lui, le fantasme est, en fait, sa réalité. C’est ce qui l’aide à contrôler une situation, alors qu’il vit, en quelque sorte, en dehors de lui-même.

Nous le faisons tous, comme le note Elliot, en nous immergeant dans des films et des séries télévisées de fiction (comme M. Robot), en parcourant les flux des médias sociaux avec des profils qui ne montrent qu’un aspect de la vie des gens, et en nous coupant de la réalité en nous échappant dans un monde numérique par le biais d’un média de divertissement comme le jeu. Est-ce vraiment si différent ?

2 Le monde est un canular

Rami Malek in Mr. Robot Season 1

« Le monde lui-même n’est qu’un grand canular. On se spamme les uns les autres avec nos commentaires de conneries, on se fait passer pour de la perspicacité, nos médias sociaux pour de l’intimité. Ou est-ce que nous avons voté pour cela ? Pas avec nos élections truquées, mais avec nos affaires, nos biens, notre argent. Je ne dis rien de nouveau. Nous savons tous pourquoi nous faisons cela, non pas parce que les livres Hunger Games nous rendent heureux, mais parce que nous voulons être mis sous sédatifs. Parce que c’est douloureux de ne pas faire semblant, parce que nous sommes des lâches ».

Wouah. Juste whoa. Ce sont les seuls mots que nous pouvons utiliser pour décrire cette citation d’Elliot, qui met complètement en évidence toutes les tactiques des médias sociaux, toutes les façons dont nous, en tant que société, nous sommes concentrés sur les biens matériels et les fausses relations sans importance par rapport aux vraies.

Il croit que tout cela nous engourdit face à la réalité, à ce qui se passe vraiment dans le monde. Et il a peut-être raison.

1 Sauver le monde

Rami Malek Mr Robot Elliot Alderson

« Je voulais sauver le monde. »

C’est la plus courte des citations, mais l’une des plus percutantes. Si ce qu’il a accompli avec Fsociety était terrible et avait de graves répercussions sur la société, il avait vraiment de bonnes intentions. Derrière tout son cynisme, il y avait un jeune homme qui voulait simplement reprogrammer le monde et faire en sorte que les gens se concentrent sur ce qui était important ; pardonner la dette que les gens avaient contractée à cause des banques et des investissements cupides, et prendre l’argent et le pouvoir aux conglomérats d’entreprises pour les rendre au peuple.

Bien sûr, cela s’est retourné contre nous. Mais en fin de compte, Elliot a vraiment fait veulent sauver le monde et pensait que ses actions auraient fait exactement cela.

SUIVANT : 10 choses que M. Robot a bien compris sur le piratage

Partager

Tweet

Commentaire

Partager

Suivant
Two &amp ; A Half Men : 10 choses qui n’ont aucun sens pour Alan

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Ecrivain et rédactrice professionnelle avec plus de 18 ans d’expérience, Christine, aujourd’hui écrivain/rédactrice indépendante, se déclare fanatique de la télévision et ses goûts varient considérablement, allant des comédies aux drames, en passant par la science-fiction, etc. On la trouve généralement en train de regarder une nouvelle émission le soir, accompagnée d’un verre de vin rouge. Elle écrit depuis longtemps dans le domaine des technologies de consommation, et aborde aujourd’hui des sujets aussi variés que le divertissement, l’éducation des enfants, le style de vie, le marketing et les affaires. Elle réside à Toronto, dans l’Ontario, au Canada, avec son mari et son jeune fils.

En savoir plus sur Christine Persaud

Cet article a été rédigé par Christine Persaud et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.