Menu Fermer

<Marvel était à deux doigts de faire du Spider-Man d'Andrew Garfield un canon MCU.

En raison d’un oeuf de Pâques prévu, l’itération d’Andrew Garfield de Peter Parker de L’incroyable homme-araignée sont presque devenus canon de l’UCM. L’année 2012 a vu la conclusion passionnante de la phase 1 de l’UCM, au cours de laquelle cinq films Marvel en solo ont été réunis dans l’ambitieux film croisé, Les Vengeurs. Le film a été un succès critique et commercial, en plus d’être un événement qui a changé le genre du film. La même année, le La franchise Spider-Man a été relancée. avec The Amazing Spider-Man, remplaçant la réalisation de Sam Raimi et le rôle principal de Tobey Maguire par Marc Webb et Andrew Garfield, respectivement. Si l’œuf de Pâques proposé avait été intégré au montage final de The Avengers, le Spider-Man d’Andrew aurait été le lanceur de toile du MCU.

Pour s’assurer qu’ils garderaient les droits du film de Homme araignéeEn effet, Sony Pictures a choisi de rebooter la franchise plutôt que d’attendre le quatrième volet de la série de films de Sam Raimi. Alors que les films de Raimi s’inspiraient fortement des bandes dessinées de Stan Lee et Steve Ditko des années 60, The Amazing Spider-Man avait plus en commun avec les histoires modernes de l’univers alternatif d’Ultimate Spider-Man du début des années 2000. La série n’a duré que deux films avant que Sony et Marvel Studios a accepté de partager le film Spider-Man Les droits cinématographiques ont donné lieu à un nouveau reboot sous la forme de l’itération de Tom Holland dans le rôle de Spider-Man.

En rapport : Tom Holland a raison : Les lanceurs de toile de The Amazing Spider-Man n’avaient aucun sens.

L’un des lieux clés du film The Amazing Spider-Man et de sa suite était la tour Oscorp, le quartier général de la sordide entreprise de Norman (et plus tard de Harry) Osborn. Selon Avi Arad et Matthew Tolmach, qui ont produit The Amazing Spider-Man, ce bâtiment fictif de Midtown Manhattan devait apparaître dans l’horizon de New York tout au long de la bataille du troisième acte du film The Avengers. Ces plans ont malheureusement été contrecarrés par le fait que l’horizon numérique de Manhattan de The Avengers avait déjà été rendu au moment où la maquette de la tour Oscorp était terminée. Bien que des barrières juridiques aient empêché Spider-Man d’apparaître dans le MCU, ce détail aurait rendu La version d’Andrew Garfield de Spider-Man dans le MCU sans une apparition directe de l’auteur de la toile.

Si l’œuf de Pâques était resté dans le film, peut-être que d’autres détails du MCU et de The Amazing Spider-Man 2 auraient été inclus pour renforcer le lien. La Avengers Tower, la tour Stark remise à neuf, aurait pu être ajoutée à l’horizon de New York dans la deuxième sortie de Garfield. Les titres des journaux télévisés et les émissions auraient également pu faire référence à des événements des deux franchises. Compte tenu de l’immensité du MCU et de la nature locale et à plus petite échelle des films de Spider-Man, les deux franchises auraient pu facilement être établies comme étant liées sans que Garfield n’apparaisse dans un MCU.

Cela aurait, bien sûr, changé en la phase 3 du MCUlorsque Sony et Marvel Studious ont conclu un accord pour partager Spider-Man. Au lieu de la nouvelle itération de Peter par Tom Holland, le Spider-Man d’Andrew Garfield aurait fait son apparition dans Captain America : Civil War, jouant peut-être un rôle différent dans le film, étant donné que l’itération d’Andrew était beaucoup plus expérimentée et protectrice de son identité secrète. Le troisième épisode d’Amazing Spider-Man d’Andrew aurait également eu le champ libre pour inclure des caméos de personnages du MCU et Andrew apparaîtrait dans Avengers : Infinity War et Avengers : Endgame.

Chacune des trois itérations modernes en live-action de Spider-Man a été, à juste titre, une itération réussie du super-héros phare de Marvel, qui a plu au public, bien que Tobey Maguire et Andrew Garfield ont joué des versions plus fidèles à la bande dessinée de l’homme-araignée (et chacun a failli devenir le Spider-Man du MCU à différents moments). On reproche souvent aux films Spider-Man de Tom Holland de trop dépendre de Tony Stark et d’autres croisements avec le MCU, mais les versions de Tobey et Andrew étaient toutes deux des super-héros autonomes qui ont établi leur identité sans croisements lourds, ce que certains spectateurs auraient préféré. Si l’œuf de Pâques de la Tour Oscorp avait été intégré dans The Avengers, le Peter Parker d’Andrew Garfield dans The Amazing Spider-Man aurait été le lanceur de toile canonique du MCU, et la franchise aurait pu être sensiblement différente.

Suivant : Pourquoi Peter Parker portait un costume différent dans The Amazing Spider-Man 2

Cet article a été rédigé par David Miller et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.