Menu Fermer

Matt Damon admet que La Grande Muraille a été un désastre | Screen Rant

Matt Damon ne comprend pasLa Grande Muraille dans la liste des films exceptionnels qu’il a réalisés au cours de sa carrière. Le lauréat d’un Oscar est devenu célèbre pour avoir écrit et joué dans le film Good Will Hunting en 1997. Depuis lors, Damon a continué à recevoir des éloges pour ses rôles dans des films acclamés par la critique, notamment Il faut sauver le soldat Ryan, Le talentueux M. Ripley et Le martien.

En 2016, Damon a joué dans La Grande Muraille, un film d’action historico-fantastique réalisé par le cinéaste chinois Zhang Yimou pour ses débuts de réalisateur à Hollywood. Située dans la Chine ancienne, l’intrigue du film tourne autour d’un guerrier mercenaire européen (Damon) qui se rend dans le pays asiatique à la recherche de poudre à canon. Il est capturé et emprisonné, mais finit par s’allier à l’armée chinoise contre des créatures monstrueuses. Le film comprenait également Willem Dafoe, Pedro Pascal et la superstar chinoise Andy Lau. Malgré des recettes de 334,9 millions d’euros au box-office,La Grande Muraille a été considérée comme un échec majeur. et a été très critiqué par les critiques.

En rapport :La créatrice des costumes de The Great Wall explique son processus

Lors de sa récente apparition dans l’émission de Marc Maron.Podcast WTF (via The Hollywood Reporter), Damon a révélé son opinion sincère sur La Grande Muraille cinq ans après sa sortie. L’acteur de 50 ans a admis que le film d’époque était, selon ses termes, un désastre. En fait, Damon a avoué savoir que le film allait faire un bide alors même qu’il le tournait. « J’étais comme, c’est exactement comme ça que les désastres se produisent. Il n’y a pas de cohérence. Ça ne fonctionne pas en tant que film », a-t-il déclaré.

Selon lui, tous les signes étaient orientés vers le bas lorsque le réalisateur Zhang a commencé à faire des changements juste pour plaire aux producteurs d’Hollywood. En fin de compte, le célèbre réalisateur et directeur de la photographie a fini par sacrifier sa vision initiale. Bien qu’il sache que son le film ne serait pas bien reçuDamon a dit qu’il travaillait toujours comme un véritable acteur professionnel.

J’en suis venu à considérer que c’est la définition d’un acteur professionnel : savoir que vous êtes dans une dinde et dire : « OK, il me reste quatre mois ». C’est le siège de Hamburger Hill à l’aube. Je vais certainement mourir ici, mais je vais le faire. C’est le sentiment le plus merdique que l’on puisse avoir sur le plan créatif, je pense. J’espère ne plus jamais avoir ce sentiment.

La Grande Muraille a tenté de suivre la piste de Tigre et Dragon, La Maison des dragons volants et d’autres films de ce genre.Les films chinois qui ont connu un succès massif à Hollywood. Le concept du film était très prometteur : un scénario d’aventure épique, des images magnifiques, des scènes d’action acrobatiques et un casting de premier ordre. Malheureusement, le film n’a pas tenu ses promesses malgré tous ces facteurs. Au lieu de cela, il a fait l’objet de critiques sévères concernant son scénario mal conçu, ses effets CGI précipités et son intrigue sans substance.

Plus sérieusement, le film supposé être un héros a été accusé de l’appropriation culturelle et la promotion de la supériorité des blancs en présentant un personnage blanc comme le sauveur du peuple chinois. Ces problèmes ont rapidement éteint toute chance pour le film de s’élever malgré sa valeur de divertissement. S’il y a quelque chose d’héroïque dans La Grande Muraille, c’est la décision admirable de Damon de terminer ce projet voué à l’échec et de faire de son mieux.

Suivant :Théorie : Matt Damon a son propre univers cinématographique

Source :WTF avec Marc Maron (via THR)

Cet article a été rédigé par Abigail Ong-Pizarro et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.