Menu Fermer

Pourquoi Tesla a été exclu de l’indice S&P 500 ESG, et comment Musk a réagi.

Tesla a été rayé de la liste de l’indice S&P 500 ESG, et Elon Musk n’était pas heureux. La liste Standard &amp ; Poor’s 500 Environmental, Social and Governance a été créée en 2019 pour permettre aux investisseurs de mieux connaître la durabilité à long terme et les stratégies managériales d’une entreprise. Les entreprises doivent répondre à des critères spécifiques pour figurer sur cette liste. Les indices ESG examinent les entreprises dans trois domaines, notamment l’environnement, le social et la gouvernance. Ils examinent l’impact de l’entreprise sur l’environnement, la manière dont elle gère ses employés, ses clients, ses fournisseurs et la communauté dans laquelle elle opère. Ils examinent également la manière dont une entreprise gère son leadership, la rémunération de ses dirigeants et les droits des actionnaires, entre autres. Le groupe Global Industry Classification Standard (GICS) calcule ces facteurs pour les entreprises automobiles.

Étant donné que Tesla est une société de véhicules électriques, les consommateurs peuvent être perplexes quant à la façon dont elle a pu être exclue de la liste. Et ce, alors que l’entreprise a récemment publié son Rapport sur l’impact de Tesla 2021qui détaillait son impact écologique. Le rapport semble jeter une bonne lumière sur l’entreprise. Par exemple, il compare la quantité de dioxyde de carbone par an que les voitures rejettent aux VE, soit 70 tonnes et 30, respectivement. Il indique également que l’entreprise a réduit ses émissions de dioxyde de carbone en ne rejetant pas 8,4 millions de tonnes métriques dans l’atmosphère. Ces chiffres semblent excellents, mais n’importe quelle entreprise voudrait mettre l’accent sur les aspects positifs. Mais les VE produisent moins d’émissions de carbone que les véhicules à essence. Alors, pourquoi Tesla a-t-elle été retirée de l’indice S&P 500 ESG ?

En rapport : Tesla rappelle la fonction de conduite autonome complète, voici comment obtenir la mise à jour.

Dans un Article de blog sur les indices S&P Dow Jones le 17 mai 2022, le S&P a déclaré que si le score de Tesla était resté stable « d’une année sur l’autre, il a été poussé plus bas dans le classement par rapport à ses pairs du groupe industriel mondial ». La première chose notée pour son déclin était un manque de stratégie à faible teneur en carbone. Cela surprendra probablement les consommateurs. Comme indiqué ci-dessus, les VE produisent moins de carbone, mais certaines de ses pratiques commerciales ne sont peut-être pas si bonnes. L’année dernière, l’Agence américaine de protection de l’environnement a accusé Tesla « de ne pas avoir prouvé qu’elle respectait les règles relatives aux polluants atmosphériques dangereux liés aux revêtements de surface de ses voitures électriques », selon le rapport de la Commission européenne. Bloomberg. Bien sûr, l’entreprise nie ces allégations. Au même moment, elle a reçu des violations de la qualité de l’air de la part des autorités de la baie de San Francisco. La société a contesté ce fait dans un document, affirmant qu’il n’y avait eu aucun « impact environnemental négatif ». En outre, Tesla a été classée 22e sur la liste des entreprises les plus performantes du monde. Indice des 100 pollueurs atmosphériques les plus toxiques en 2021. Elle a donné à Tesla un score de 100 % pour le pourcentage de polluants rejetés qui n’ont pas été détruits par une seule installation. Elle a également affirmé avoir rejeté 0,31 million de livres d’air toxique. Il convient de noter que ces données datent de 2019. Ainsi, si les produits de Tesla ont un impact positif, ses installations ne le sont peut-être pas.

Musk a répondu par un tweetstorm après la nouvelle de l’abandon de son entreprise dans l’indice. Dans son premier messageIl a déclaré : « Exxon est classée parmi les dix meilleures entreprises au monde en matière d’environnement, de social et de gouvernance (ESG) par le S&P 500, alors que Tesla n’est pas sur la liste ! » Il s’agit d’une note importante. Exxon Mobile était classée numéro 26 sur la liste toxique mentionnée ci-dessus. La compagnie pétrolière a rejeté 8,16 millions de livres d’air contaminé, selon la liste. C’est beaucoup plus que Tesla. Son score en pourcentage pour une installation était toutefois inférieur, à 29 %. Selon la Commission des opérations de bourseExxon Mobile a indiqué que les ventes de pétrole en 2020 s’élevaient à 650 millions de tonnes et les émissions opérationnelles à 112 millions de tonnes. Bien que ces chiffres ne concernent pas l’année 2021, on peut se demander pourquoi Tesla serait éliminé et pas Exxon. L’une des raisons pourrait être le plan d’Exxon visant à atteindre un niveau net zéro pour les émissions opérationnelles d’ici 2050, mais cela n’inclut pas les émissions provenant des ventes d’essence. L’article de blog indique que c’est l’absence de stratégie de réduction des émissions de carbone de Tesla qui lui a valu son exclusion.

La stratégie carbone n’était pas la seule raison pour laquelle Tesla a été retiré de la liste. Les autres raisons comprenaient sa mauvaise gestion des enquêtes de la National Highway Traffic Safety Administration concernant sa fonction de pilotage automatique des véhicules électriques et des allégations de « discrimination raciale et de mauvaises conditions de travail à l’usine Tesla de Fremont. » Musk n’a pas encore répondu à ces raisons. Pour la première, la Le pilote automatique d’une entreprise de VE et les fonctions d’auto-conduite intégrale sont constamment rappelés en raison de bogues. C’est un domaine dans lequel elle pourrait facilement s’améliorer. Certaines des caractéristiques des voitures doivent être affinées avant d’être mises à la disposition du public. Bien que l’entreprise ne veuille pas les mettre en pause, l’attrait principal de ces véhicules est qu’ils sont respectueux de l’environnement. Elle peut garder les fonctions les plus avancées jusqu’à ce que tout le monde soit prêt. les bugs sont résolus.

En ce qui concerne l’absence de stratégie de réduction des émissions de carbone, Tesla pourrait examiner les usines de plus près pour voir ce qu’elles pourraient faire de mieux. Mais d’autres entreprises de l’indice S&P 500 ESG pourraient être examinées de plus près pour voir comment elles se comparent à Tesla. Même si les usines de Tesla pourraient être améliorées, peu d’entre elles ont un produit qui fait autant de bien à l’environnement. Il se pourrait aussi que ses autres allégations aient eu un impact plus important sur la raison de son retrait.

Suivant : Une nouvelle étude affirme que les Teslas et autres VE pourraient sauver plus de 100 000 vies

Source : Indices S&P Dow Jones, Bloomberg,Indice des 100 pollueurs atmosphériques les plus toxiques, Elon Musk/Twitter,Commission des opérations de bourse

Cet article a été rédigé par Mandy Carr et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.