Menu Fermer

Revue de l’édition augmentée de Spirit of the North : Un bel ennui

L’esprit du Nord : Enhanced Edition est un jeu d’aventure atmosphérique du studio indépendant Infuse, centré sur un renard roux et basé sur des contes islandais. Le jeu suit les tendances établies par des titres similaires qui mettent l’accent sur l’atmosphère plutôt que sur le gameplay, tels que jeu d’aventure incontournable Journey ou Abzu, qui raconte une histoire sans texte ni dialogue et qui laisse une grande part à l’interprétation. L’atmosphère dans Spirit of the North est intrigante et relaxante, mais le gameplay est si fin comme du papier, même comparé à ses pairs, qu’il s’agit plus d’une berceuse que d’une expérience de fenêtre de lancement.

Spirit of the North met les joueurs aux commandes d’un renard roux sans pouvoirs ni capacités spéciales. Le renard peut sauter, aboyer et remuer la queue. Il se recroqueville et s’endort s’il reste trop longtemps inactif, et il évite de mettre du poids sur une patte blessée après avoir subi de lourds dégâts. Ces petits détails donnent au renard une vie et un caractère qui ajoutent à l’atmosphère du jeu. Le renard se distingue par une touche d’orange sur la mer de blancs et de sarcelles qui domine les paysages enneigés du jeu.

Relatif : The Pathless, de Abzu Developer Giant Squid, est maintenant un titre de lancement de PS5

Malheureusement, contrôler le renard n’est pas aussi gratifiant que de l’observer. Les premières minutes sont des marches douloureusement lentes dans la neige, rendues encore plus frustrantes lorsqu’un bouton de sprint n’apparaît qu’après ces longs segments. Rapidement, le renard rencontre un renard spirituel, et passe la plus grande partie du jeu à suivre et à interagir avec la canine spectrale, bien qu’il n’y ait aucune chance que l’autre renard soit contrôlé par une personne réelle, contrairement à ce qui se passe dans le cas de Journey une marque unique de multijoueurs sans couture. Le joueur devra de temps en temps résoudre des énigmes simples ou faire des plates-formes légères, et il y a un objectif optionnel qui consiste à trouver des douves tout au long des niveaux et à les déposer près de momies gelées pour libérer leurs esprits.

Spirit of the North Ruins

Mais c’est à peu près tout quand il s’agit de contenu de jeux. De toute évidence, Spirit of the North n’est pas conçu pour être un jeu exigeant et exaltant. C’est une expérience pensive et relaxante, aidée par son renard bien réalisé, des visuels saisissants et une bande sonore émouvante, mais même les jeux de même nature ont tendance à fournir des puzzles ou des plates-formes plus consistants, et les perdre davantage est un obstacle plutôt qu’une aide pour Spirit of the North. Le style et la présentation du jeu sont dignes d’éloges, mais le fait de passer du temps à marcher ou à glisser sur une colline risque davantage d’endormir les joueurs que de les étonner, même si la musique est agréable.

Le remastering semble également ne pas tirer profit du matériel mis à jour. Si les visuels sont certainement élégants, rien n’indique qu’il s’agit d’un jeu sur PlayStation 5 plutôt que sur son prédécesseur ; de même, aucune des fonctionnalités de la formidable manette DualSense n’est utilisée dans un jeu qui aurait bénéficié d’effets immersifs. Il bénéficiera certainement d’un manque relatif de concurrence, mais avec beaucoup qui veulent une nouvelle console Toujours en attente, Spirit of the North n’est pas prêt à capitaliser sur cette petite bibliothèque, même avec un public plus captif. Spirit of the North est une expérience de détente et de méditation : Enhanced Edition réussit ; en tant que jeu vidéo, même dans un genre basé sur le gameplay léger, Spirit of the North : Enhanced Edition est une distraction agréable et ennuyeuse qui est difficile à justifier pour ceux qui cherchent à jouer à quelque chose.

Suivant : Le groupe Scalper PS5 a plus de stock en ligne que la plupart des grands détaillants

L’esprit du Nord : L’édition améliorée sort le 4 décembre pour la PlayStation 5. Elle est déjà disponible sur Switch, PlayStation 4 et Microsoft Windows. Screen Rant a reçu une clé PS5 pour les besoins de cette revue.

Notre classement :

2 sur 5 (Ok)

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

RHOA : Tout savoir sur le nouveau LaToya Ali

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Toby Arguello
(104 articles publiés)

Toby Arguello est un écrivain basé à New York. Il est spécialisé dans l’animation, ayant travaillé sur Nick Jr. et PBS. Il aime regarder des dessins animés, lire des livres de pirates et jouer de l’harmonica.

Plus de Toby Arguello

Cet article a été rédigé par Toby Arguello et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.