Menu Fermer

Spider-Man a accidentellement flirté avec sa propre fille

Homme araignée a eu de nombreuses histoires d’amour bizarres, et si certaines comme ses relations avec Mary Jane et Gwen Stacy sont légendaires, d’autres laissent les lecteurs perplexes. Après tout, lorsqu’on est un super-héros dans l’univers Marvel, on se retrouve forcément dans des circonstances plus qu’improbables, comme lorsque Peter Parker, un adolescent, a rencontré sa future fille Mayday Parker (alias La fille araignée) de la Univers MC2et a flirté avec elle sans le savoir !

Cela peut sembler dégoûtant – et May a certainement été mise en scène – mais il faut noter que Peter n’avait aucune idée de qui était vraiment May, et se trouvait en fait dans une version Marvel de Back to the Future. Pour rendre les choses encore plus bizarres, ce n’était pas l’aventure de Peter dans le temps mais celle de May !

Continuez à faire défiler pour continuer à lire
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour démarrer cet article en vue rapide.

Relatif : Même les héros de Marvel deviennent fous en quarantaine

La rencontre improbable a eu lieu dans le Spider-Girl original n°11-12, qui a fait tomber Spider-Girl accidentellement dans une distorsion temporelle établie par l’énigmatique méchant Spyral. May s’est retrouvée dans les années 1960 (pendant la première série de bandes dessinées de Spider-Man) et a été choquée lorsqu’elle est allée à son lycée et qu’elle est tombée sur un adolescent, Peter Parker ! Pour sa part, Peter s’est montré très poli envers l’étrange « nouvelle fille » (qui a décidé de se faire appeler « May Day ») et lui a proposé de lui faire visiter le campus.

Choquée par le fait que sa vie était complètement différente quand il était jeune (et qu’il sortait avec une « Betty Brant-bimbo » au lieu de sa mère, Mary Jane), May a fini par rencontrer plusieurs autres femmes dans la vie de Peter, dont Liz Allan (qui était en fait jalouse de May !) et son homonyme, la tante May originale. Elle a même pu fréquenter sa future mère, Mary Jane Watsonavant de sortir avec Peter Parker, et a été choquée lorsque MJ a suggéré à May de s’habiller de façon plus féminine.

Les choses sont devenues encore plus bizarres lorsque May a décidé de passer à Spider-Girl et a fini par attirer l’attention de Spider-Man. Dans un scénario typique de nombreux Marvel Comics des années 60, Spidey s’est battu avec Spider-Girl, et a même débité quelques répliques sexistes (en remarquant « tu es vraiment souple… pour une fille ! »). Bien qu’elle se soit enfuie, May a fini par devenir une cible involontaire pour J. Jonah Jameson alors qu’il pilotait à distance l’un des premiers robots « Spider-Slayer ». Se plaignant que l’écran du robot donnait à Spider-Man un air étrangement féminin, Jameson s’en est pris à Spider-Girl, qui a réussi à le repousser. Elle s’est ensuite battue et s’est échappée de la Torche humaine, pour ensuite devoir la combattre père adolescent après l’avoir retrouvée (il est clair que les années 1960 ont été marquées par des combats de super-héros).

Complètement coché à ce stade, May a donné le coup d’envoi Homme araignée en face, mais elle a immédiatement regretté ses actes en se rappelant à qui elle donnait des coups de pied. Spidey a cependant pris le coup de pied dans le mille et a commenté : « Nous, les super-types de la grande ligue, nous nous faisons souvent maltraiter… mais rarement par quelqu’un d’aussi mignon que vous. » Alors que sa boutade était destinée à alléger la situation, May a immédiatement été dégoûtée, pensant que son propre père essayait de lui faire des avances.

Heureusement, tous les combats classiques entre héros se sont terminés par la réconciliation et l’union des héros – ce que May a également fini par faire lorsqu’elle a repéré Spyral et convaincu Spider-Man et la Torche de l’aider à l’arrêter. Remerciant son père en l’appelant « papa » alors qu’elle franchissait le portail temporel de Spyral pour rentrer chez elle, May a laissé derrière elle un Spider-Man désorienté dans le passé.

Curieusement, Spider-Girl a rencontré la version grand public de Spider-Man qui l’a connue comme sa fille d’un futur possible. Cependant, il n’a jamais mentionné leur petite aventure de voyage dans le temps – ni son choix de mots malheureux. Il est probablement préférable de laisser certaines choses dans l’oubli.

Suivant : Le véritable amour de Thanos aime mieux SPIDER-MAN

Partager

Partager

Tweet

Commentaire

Captain Marvel 2 devient directeur de Candyman 2020

Sujets connexes

À propos de l’auteur

Michael Jung est un écrivain, acteur et conteur professionnel indépendant aux manières douces, qui s’intéresse vivement à la culture pop, à l’éducation, aux organisations à but non lucratif et aux combines inhabituelles. Son travail a été présenté dans Screen Rant, ASU Now, Sell Books Fast, Study.com et Free Arts, entre autres. Diplômé de l’Université d’État de l’Arizona et titulaire d’un doctorat en littérature américaine du XXe siècle, Michael a écrit des romans, des nouvelles, des pièces de théâtre, des scénarios et des manuels pratiques &#13 ;

L’expérience de Michael en matière de narration l’amène à trouver les aspects les plus fascinants de n’importe quel sujet et à les transformer en un récit qui informe et divertit le lecteur. Grâce à une vie passée à plonger dans les bandes dessinées et les films, Michael est toujours prêt à infuser ses articles de bribes de quizz décalés pour une couche supplémentaire de plaisir. Pendant son temps libre, vous pouvez le trouver en train de divertir les enfants dans les rôles de Spider-Man ou de Dark Vador lors de fêtes d’anniversaire ou de leur faire peur dans des maisons hantées ;

Visitez le site Le site de Michael Jung pour savoir comment l’engager, suivez le sur Twitter Michael50834213ou le contacter directement : michael(at)michaeljungwriter(dot)com.

En savoir plus sur Michael Jung

Cet article a été rédigé par Michael Jung et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.