Menu Fermer

Star Trek : Les 10 personnages joués par Jeffrey Combs

Voici tous les personnages que Jeffrey Combs a interprétés dans la série desStar Trek franchise. Des décennies après avoir osé aller là où personne n’était allé auparavant, Star Trek est toujours très convoité par les acteurs. Que ce soit en lançant la carrière de Chris Pine (dans le rôle de Kirk) sur le grand écran ou en élevant Sonequa Martin-Green (en tant que Michael Burnham) d’une figure de soutien surLes morts qui marchent La chance d’incarner un officier héroïque de Starfleet ou un méchant intrigant maquillé est une expérience unique dans une vie. Sauf si vous vous appelez Jeffrey Combs, bien sûr.

Né en Californie en 1954, Combs a fait une carrière d’acteur très variée, avec notamment des classiques de l’horreur tels queRé-Animateurdes performances vocales de super-héros, tant du côté de Marvel que de DC, et des standards de la science-fiction commeBabylone 5 etLa zone de crépuscule. Mais c’est pour son catalogue éclectique de rôles dans Star Trek que Combs est sans doute le plus connu. Il a incarné dix personnages officiels différents dans plusieurs émissions de télévision et jeux vidéo sous licence.

En rapport :Star Trek : pourquoi Leonard Nimoy a détesté Générations

Un peu comme une figure culte parmi les fidèles de Star Trek, Combs joue généralement un extraterrestre très maquillé. En tant que tel, la présence récurrente de l’acteur dans Star Trek des années 90 n’est pas toujours évident à l’œil nu, d’autant que deux des personnages de Combs n’apparaissent pas du tout en live-action. Souvent, les fans de Star Trek reconnaîtront Combs à sa voix distinctive, même si son visage n’est pas visible. Voici les dix personnages de Jeffrey Combs dans Star Trek jusqu’à présent, une liste qui continuera à s’allonger aussi longtemps que Star Trek continuera à exister.

Le premier rôle de Combs dans Star Trek a été joué en 1994 dans la sérieDeep Space Neuf épisode de la saison 3 « Meridian ». Riche Serilien et associé du rusé Quark, Tiron s’est rapidement entiché de Kira Nerys. Kira parvient à repousser les avances de Tiron en prétendant que l’agent Odo est son amant, mais Tiron, imperturbable, explique à Quark que ce qu’il veut vraiment, c’est un programme holosuite dont Kira serait l’attraction principale. Grim. Fan-favorite Quark, escroc ferengi se met au travail pour le prix exorbitant habituel, mais heureusement pour tous, Kira découvre le plan et change le programme. Lorsque Tiron active la holosuite, il voit le corps de Kira, mais sa tête et sa voix ont été remplacées par celles de Quark. Cela n’est pas du goût de Tiron qui s’en va furieux, menaçant de détruire la réputation de Quark. Bien que ce personnage prouve queLe cadre du 24e siècle de Star Trek n’est toujours pas débarrassé des hommes riches lubriques, Tiron est le rôle qui a valu à Combs sa place dans le monde de Star Trek.

Après avoir débuté dans le rôle du minable Tiron, le premier véritable rôle récurrent de Combs dans Deep Space Nine est celui d’un Ferengi du nom de Brunt. Ce personnage fait ses débuts peu après Tiron dans « Family Business » de la saison 3 et continue à apparaître jusqu’à la saison 7. Brunt était un Liquidateur pour le Autorité commerciale ferengi – un percepteur, en d’autres termes. Comme la plupart des gens de sa profession, Brunt n’était pas apprécié des autres Ferengis et surtout de Quark, auquel il portait un intérêt particulier. Attirer l’attention d’un liquidateur obligeait un Ferengi à affronter sa pire crainte : la perte de ses bénéfices.

Arrivé initialement pour enquêter sur la mère de Quark, Ishka, Brunt est revenu à intervalles réguliers pour tourmenter le propriétaire du bar, mais l’objectif principal du Liquidateur était de devenir Grand Nagus, en élaborant un plan infâme pour déposer le dirigeant actuel. Ce plan a été déjoué et Brunt a été licencié, mais il a fait un bref passage en tant que Nagus avant de reprendre son ancien travail de Liquidateur. Combs a déclaré qu’il considérait Brunt comme un Ferengi têtu et de droite qui n’avait pas les qualités de Quark.

En rapport :Star Trek Insurrection : Même les réalisateurs n’ont pas compris le film TNG

Ajoutant un deuxième rôle récurrent à Deep Space Nine, il a été un point culminant de Star Trek : Deep Space NineCombs a fait ses débuts dans le rôle de Weyoun dans « To the Death » de la saison 4, et le Vorta a continué à jouer son rôle jusqu’au final de la série, « What You Leave Behind ». Certains desles parties les plus sombres de Deep Space Nine ont été accueillis avec réticence par les fans, mais le rôle récurrent de Weyoun par Combs a toujours été considéré comme un point fort de la série. Comme tous les membres de son espèce, Weyoun était un clone et servait les grands méchants de Deep Space Nine, le Dominion. En tant que superviseur de terrain, Weyoun a souvent commandé les Jem’Hadar, des soldats du Dominion génétiquement modifiés. Bien que Weyoun ait été cloné plusieurs fois, seules les versions quatre à huit apparaissent réellement, et lorsqu’un clone meurt, son successeur prend automatiquement la relève. Weyoun quatre a été tué par ses propres troupes. Imprudent. Weyoun cinq est mort dans un « accident de téléportation ». Très imprudent. Weyoun six s’est suicidé grâce à un implant cérébral et sept s’est fait briser le cou après avoir stupidement coché Worf. Enfin, le Weyoun huit a été abattu par Garak mais à ce moment-là, l’usine de clones du Dominion avait été détruite, faisant de huit le dernier Weyoun.

Combs a reconnu Weyoun comme sa personnalité préférée de Star Trek à jouer et le personnage a été spécifiquement créé en pensant à Combs, l’acteur ayant largement contribué à son développement. Combs pense que Weyoun n’est pas un méchant typique, et cela se voit dans son interprétation, Weyoun commençant à s’interroger sur son rôle dans la guerre du Dominion. Le fait que chaque version de Weyoun soit légèrement différente, alors qu’il s’agit essentiellement du même personnage, témoigne de l’habileté de Combs à projeter des qualités humaines sur des personnages extraterrestres.

Comme si huit Weyouns ne suffisaient pas, Combs a joué l’homologue humain du Vorta dans le célèbre épisode de la saison 6 de Deep Space Nine, « Far Beyond the Stars », où Sisko s’imagine être l’écrivain de science-fiction Benny Russell. Comme on pouvait s’y attendre compte tenu de l’histoire de Weyoun et de sa relation avec les La Fédération et ses idéaux utopiquesL’officier Mulkahey n’est pas un homme agréable. Flic en civil, Mulkahey rencontre pour la première fois Benny dans le quartier de Harlem et commence à se moquer inutilement de l’écrivain. Plus tard, Mulkahey et son partenaire tirent et tuent un enfant des rues appelé Jimmy, avec lequel Benny s’était lié d’amitié et que Sisko utilisait comme analogie pour son propre fils. Lorsque Benny court vers Jimmy à la suite de la fusillade, les deux officiers s’en prennent à l’homologue de Sisko. Le capitaine se réveille bientôt et découvre que toute l’expérience a été causée par un dérapage de ses schémas neuronaux, mais les parallèles frappants avec la vie réelle restent pour le spectateur.

Jouer Kevin Mulkahey a représenté deux défis distincts pour Combs en tant qu’acteur, le premier étant d’incarner un humain ordinaire pour une fois. Dans les rôles de Brunt ou de Weyoun, Combs a dû endurer le port d’un maquillage lourd et de prothèses qui masquaient fortement son vrai visage, alors que Mulkahey n’était qu’un flic new-yorkais ordinaire, bien que tout à fait affreux. Le deuxième défi consistait à jouer un personnage qui n’était ni le vrai Weyoun, ni une version de Weyoun des années 1950, mais un Weyoun des années 1950 vu à travers la lentille de l’écran. Ben Sisko, peut-être le personnage le plus central dansDeep Space Neuf.

En rapport :Star Trek TNG : pourquoi la romance entre Worf et Troi n’a pas fonctionné

La seule apparition de Combs dans Star Trek : Voyager est apparu dans l’épisode « Tsunkatse » de la saison 6, principalement connu comme celui où Dwayne « The Rock » Johnson se retrouve dans une violente bagarre avec Sept de neuf. Penk est un autre méchant totalement répréhensible, travaillant cette fois pour les Norcadiens en tant que coordinateur de leur sport de combat populaire, le Tsunkatse. Le rôle de Penk consiste à kidnapper des extraterrestres de différentes races et à les forcer à se battre comme des gladiateurs sur son propre vaisseau, puis à diffuser les matchs à des millions de téléspectateurs passionnés, à la manière d’un WWE intergalactique. Le vaisseau de Penk s’avère plus que redoutable pour le Voyager, mais grâce à l’aide du capitaine Janeway sur le Delta Flyer, Tuvok et Seven sont téléportés en lieu sûr. On peut supposer que l’événement s’est poursuivi et que Penk s’est retrouvé en querelle avec l’Undertaker à Tsunkatsemania.

Après sa visite de passage sur Voyager, Jeffrey Combs s’est vite retrouvé dans…Star Trek : Enterprise Il est apparu dans l’épisode « The Andorian Incident » de la saison 1 et a joué un rôle récurrent pendant toute la durée de la série. Shran occupait le poste de commandant de la Garde impériale andorienne et sa première rencontre avec le capitaine Archer n’a pas été particulièrement amicale, Shran ayant interrogé et torturé le commandant de l’Enterprise. Shran a interrogé et torturé le commandant de l’Enterprise. Shran et Archer ont fini par s’amender et ont développé un profond respect l’un pour l’autre, ce qui a permis d’établir des liens entre Andor et la Terre. En effet, les Andoriens étaient une espèce célèbre dans le canon de Star Trek depuis le premier épisode de l’histoire de Star Trek. série originale des années 1960Mais Shran est la première fois qu’un personnage de ce genre est pleinement exploré.

Shran a marqué un changement de rythme pour Combs, l’Andorien devenant un personnage plus sympathique au fur et à mesure que Star Trek : Enterprise progressait. Si la série n’avait pas été annulée, le personnage aurait même pu faire partie de l’équipage régulier. En guise de consolation, Combs reprend le rôle de Shran dans Star Trek Online.

Shran n’était pas la seule apparition de Combs dans Star Trek : Enterprise ; l’acteur a fait une apparition ponctuelle dans « Acquisition » de la saison 1. Le riff de Star Trek sur leMourir fort L’équipage de l’Enterprise est neutralisé par des pirates de l’espace Ferengi, laissant Tucker, qui se trouvait alors dans une chambre de décontamination, dans le rôle de Bruce Willis. Les Ferengis commencent à piller le Entrepriseet cela inclut les femmes de l’équipage. Le Krem de Combs est l’un de ces pirates et est chargé de surveiller le capitaine Archer. Une fois qu’il a repris connaissance, il ne faut pas longtemps à Archer pour comprendre l’appât du gain des Ferengis et le ressentiment de Krem envers son cousin, un autre membre de la bande de pirates. L’influence d’Archer incite Krem à prendre position. Le stratagème échoue, mais Krem se fait chatouiller le lobe par T’pol et est libéré par Archer, tandis que son cousin et ses compagnons sont détenus.

En rapport :Star Trek : les films de TNG ont fait une grosse erreur en ne suivant pas la formule de TOS

Le Suldok de Combs, son seul personnage original de jeu vidéo Star Trek et l’un des deux seuls rôles officiels de Star Trek qui n’ont pas été joués en live-action, fait sa seule et unique apparition dans le jeu PC Star Trek : Elite Force II de 2003. Après les événements de Star Trek : Voyager, Suldok est un commandant romulien et fait partie de la faction de la Couronne vide – des extrémistes anti-Fédération qui pensent que l’empire romulien est mieux en tant que force guerrière et dominante qu’en tant que membre d’une alliance de coopération galactique. Suldok a pour objectif de s’emparer de l’ensemble de l’empire romulien et est le principal méchant de Elite Force II. Combs est en bonne compagnie dans la cabine vocale, avec des acteurs comme Patrick Stewart (Jean-Luc Picard) et Tim Russ (Tuvok) reprennent tous deux leur rôle à la télévision pour le jeu.

Jeffrey Combs incarne un autre personnage animé de Star Trek dans la série. Star Trek : Ponts inférieurs dans l’épisode de la saison 2 « Where Pleasant Fountains Lie », dans le rôle d’Agimus, un ordinateur maléfique. Au début de l’épisode, Agimus avait asservi une planète étrangère, mais il a été renversé et l’USS Cerritos est chargé de transporter l’ordinateur maléfique vers une prison informatique à l’endroit où se trouve l’USS Cerritos. Institut Daystrom de robotique avancéeun lieu bien connu dans le répertoire de Star Trek qui remonte à Star Trek : The Next Generation et présenté dans Star Trek : Picard. Bien sûr, la navette transportant Agimus s’écrase, et Combs a l’occasion de partager un temps d’écran considérable avec les personnages principaux Beckett Mariner (Tawny Newsome) et Brad Boimler (Jack Quaid) alors qu’ils sont bloqués sur une planète hostile.

Bien que Combs ne soit pas étranger au côté plus léger de Star Trek, le rôle d’Agimus semble intentionnellement calculé pour tirer le meilleur parti des capacités comiques de Jeffrey Combs, et de son attrait reconnaissable auprès des fans. Agimus a certainement été conçu pour être le côté plus humoristique d’un ordinateur maléfique dans Star Trek. Visuellement, Agimus n’est guère plus qu’un banal PC tour avec une lumière ressemblant à un œil rouge sur sa façade. L’humour de l’épisode vient de la façon dont la série exploite le statut de favori des fans de Combs et sa voix reconnaissable, et offre de nombreuses lignes de dialogue comiques où Agimus menace de prendre le contrôle de la galaxie.

Les ordinateurs maléfiques ont une histoire qui remonte à Star Trek : The Original Serieset sont restés populaires dans la franchise, l’un d’entre eux réapparaissant même en tant que Contrôle, l’IA maléfique et antagoniste principal de la saison 2 deStar Trek : Discovery. L’Agimus de Combs s’inscrit parfaitement dans le cadre des ordinateurs maléfiques de Star Trek et, à la fin de « Where Pleasant Fountains Lie », l’Agimus est interné en toute sécurité parmi d’autres ordinateurs maléfiques à l’Institut Daystrom. Il est donc possible que l’Agimus de Combs revienne un jour sur les ponts inférieurs.

Certes, « l’invité anonyme de la holosuite » ne sera pas un moment fort de la carrière de Jeffrey Combs dans Star Trek, mais c’est un personnage de plus à ajouter à la liste. Dans le final de Deep Space Nine, « What We Leave Behind », les acteurs principaux se réunissent dans la holosuite pour écouter une dernière fois les douces mélodies de Vic Fontaine. Parmi les visages d’arrière-plan visibles dans cette scène, on retrouve un Jeffrey Combs dans le rôle d’un humain ordinaire. Ce personnage anonyme n’a pas de réplique et aucun détail n’est donné, ce qui laisse penser que cette apparition était probablement une façon pour Deep Space Nine d’honorer la contribution de Combs à Star Trek lors du chant du cygne de la série.

Plus :L’Enterprise de Star Trek : TNG avait des dauphins et des baleines comme membres d’équipage.

Cet article a été rédigé par Craig Elvy et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.