Menu Fermer

Supergirl vient de redéfinir son nom de la manière la plus sombre qui soit.

Avertissement ! Spoilers pour Supergirl : Woman Of Tomorrow #4 à venir !

Dans Supergirl : Woman Of Tomorrow, une mini-série sur le passage à l’âge adulte pourSuper Girlla super héroïne deKrypton a fourni un aperçu effrayant de la raison pour laquelle elle se présente comme Supergirl, même au début de sa vie d’adulte. Les événements traumatisants de son passé, lorsqu’elle a vu sa civilisation entière anéantie, ont enfermé Kara Zor-El dans l’image de la jeune fille de 14 ans qui a assisté à cette destruction. Ce nom est le fruit d’un traumatisme, mais aussi d’une volonté farouche de conserver son esprit de jeunesse de l’époque.

La mini-série Supergirl : Woman of Tomorrow a été riche en introspections de ce type, la relation de Kara avec Ruthye, une jeune fille dont l’histoire n’est pas très différente de la sienne, l’incitant à remettre en question, modifier et renforcer ses propres choix. Elle doit notamment décider si elle va accéder à la demande de tuer Krem, qui a assassiné le père de Ruthye et Krypto le super-chien, bien que le père de Ruthye ait été tué.Une telle action viole la règle la plus sacrée de Superman.. Etant donné que Supergirl n’a pas pu et ne peut pas se venger personnellement de ce qui est directement responsable de la destruction de sa planète, on peut se demander si elle fera sienne la quête de vengeance de Ruthye.

En rapport :La prochaine histoire d’amour de Supergirl commence

En répondant à une question probante de Ruthye dans Supergirl : Woman of Tomorrow #4 de Tom King, Bilquis Evely et Mat Lopez, Supergirl a révélé que les sombres événements de son passé ont façonné la façon dont elle se perçoit. Cherchant à se rapprocher d’une personne dont la stature d’orpheline reflète la sienne, Ruthye demande à Kara quel âge elle avait la première fois qu’elle a vu la terreur, ce qui lui vaut une réponse obsédante et révélatrice. « J’étais une petite fille. » Cela suggère une signification plus sombre derrière sa décision de porter le surnom de Supergirl, quiKara a insisté sur le fait que c’est son vrai nom.. Elle est encore sous le coup de l’horreur indicible qui s’est abattue sur ses amis, sa famille et la planète entière. Kara est figée dans le moment de cette atrocité et ne veut pas, ou ne peut pas, se voir différemment.

Dans une interview précédente avec Screen Rant, le scénariste Tom King a déclaré que le fait que Kara se trouve au milieu d’une telle dévastation était au cœur des motivations de son personnage dans cette mini-série. Il a noté qu’elle diffère de Superman en ce sens qu' »elle n’a pas seulement survécu à l’Holocauste, elle en a été témoin ». Le fait que Kara s’appelle Supergirl est un triste clin d’œil à cette décimation déterminante, mais il y a aussi une force dans sa capacité à s’accrocher à son enfance, même si elle n’en a que le nom. Ce faisant, elle s’accroche simultanément à son sentiment de deuil et à son sens de l’identité, en rejetant l’idée qu’elle est une fille.comment les autres voient les Kryptoniens et la destruction de leur planète. et à écrire son propre récit. Comme le titre l’indique, elle sera prête à devenir Superwoman dans le futur, au moment opportun.

D’ici là, il reste encore beaucoup à découvrir dans cette fascinante histoire de passage à l’âge adulte. Quels choix Kara fera-t-elle pour aider Ruthye ? Va-t-elle vraiment enfreindre la règle cardinale qu’elle partage avec Superman – ou s’agit-il d’une fausse piste ? Le pardon et l’acceptation lui permettront-ils d’accéder au statut de superwoman ? En l’état actuel des choses, le terrible événement singulier dont Supergirl a été témoin sur Krypton a tout façonné en elle, à commencer par le nom qu’elle se choisit.

Suivant :Interview : Tom King sur Supergirl : Woman of Tomorrow

Cet article a été rédigé par Joshua Perttunen et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.