Menu Fermer

Un jeu de calamars a été rejeté pendant 10 ans parce qu’il était trop irréaliste.

CalamarJeu Le créateur Hwang Dong-hyuk a d’abord eu du mal à présenter son émission aux chaînes de télévision, qui trouvaient ses idées trop « irréalistes ». Hwang a persisté malgré ces difficultés, et maintenantSquid Game est en passe de devenir la production la plus regardée de Netflix. de tous les temps. La série a été lancée il y a deux semaines à peine, mais elle a conservé la première place dans la catégorie « Top 10 in the U.S. Today » de Netflix depuis lors.

Lee Jung-jae joue le rôle principal de Seong Gi-hun, un protagoniste d’âge moyen et malchanceux qui participe à une série de jeux de la mort afin de remporter le grand prix de ₩45,6 milliards KRW (environ 38,7 millions USD). Les différents jeux auxquels participent les concurrents sont basés sur des jeux d’enfants populaires en Corée du Sud, tels que le jeu du feu rouge-vert-vert (qui, en Corée du Sud, est appelé « Mugunghwa kkochi pieotsumnida »). Bien queLe principe de Squid Game est assez simple.Ses personnages complexes et sa représentation complexe des disparités sociales la distinguent des autres séries du même genre. Il est clair que la série a touché une corde sensible du public malgré ses concepts fantastiques.

En rapport :Comment la saison 2 de Squid Game peut arriver (malgré la fin)

Dans un rapport récent de Le Wall Street Journal (viaUproxx), il semble que la route vers le succès de Squid Game ait été une bataille difficile pour Hwang. Apparemment, le créateur de la série a eu du mal à présenter ses idées à des réseaux qui estimaient que la série était trop « irréaliste ». À un moment donné, il « a été obligé de vendre son ordinateur portable à 675 € » pour simplement subvenir à ses besoins financiers pendant l’écriture de la série. Découvrez l’extrait complet ci-dessous :

Le créateur de « Squid Game », Hwang Dong-hyuk, a eu l’idée de la série il y a plus de dix ans, alors qu’il vivait avec sa mère et sa grand-mère. Il a dû arrêter d’écrire le scénario à un moment donné : il a été contraint de vendre son ordinateur portable de 675 euros pour avoir de l’argent.

À l’époque, les investisseurs potentiels et les acteurs se sont hérissés devant les meurtres brutaux et l’invraisemblance d’individus s’affrontant à mort pour de l’argent. Mais il y a deux ans, Netflix pensait que les luttes de classes décrites dans « Squid Game » étaient proches de la réalité.

Compte tenu de la fulgurante la popularité internationale de Squid Game aujourd’huiil est difficile d’imaginer une époque où la série aurait été rejetée pour une raison aussi triviale. Les jeux de la mort par commentaire de classe n’étaient même pas une prémisse si étrangère au début des années 2010.Les Jeux de la Faim étant l’une des franchises les plus populaires de l’époque ; en fait, la franchise YA de Suzanne Collins était sans doute plus irréaliste que Squid Game en raison de son cadre de science-fiction. D’un autre côté, c’est peut-être précisément le stigmate de l’association du label YA avec le genre des jeux de la mort qui a laissé Squid Game au purgatoire de la production pendant aussi longtemps.

Quoi qu’il en soit, Squid Game semble être sorti au bon moment. La disparité des classes sociales devient un thème de plus en plus courant dans les films et de la télévision aujourd’hui, avec des superproductions populaires comme Parasite, Knives Out et Joker, qui abordent toutes la question des classes sociales de manière substantielle. De plus, les propres difficultés financières de Hwang ont peut-être joué un rôle en conférant aux messages de la série plus d’authenticité. Avec le final de Squid Game qui laisse potentiellement de la place pour une saison 2, il faut espérer que Hwang sera en mesure d’élaborer une suite qui développe de manière satisfaisante les thèmes explorés dans la saison 1.

Plus :Ali est-il dans Squid Game ? Peut-il revenir pour la saison 2 ?

Source : Le Wall Street Journal (viaUproxx)

Cet article a été rédigé par Brendan Kim et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.