Menu Fermer

Une startup utilise un système de gravité innovant pour stocker et distribuer de l’énergie verte

Une nouvelle startup bouleverse le secteur de l’énergie propre grâce à un système innovant de gestion de l’énergie. scientifique approche : l’énergie gravitationnelle. Le monde s’est fixé des objectifs ambitieux pour mettre fin aux combustibles fossiles et à l’économie du carbone et pour donner un coup de fouet aux énergies vertes. L’énergie solaire, éolienne et nucléaireont pris la tête dans cette nouvelle révolution énergétique, mais ils sont confrontés à de nombreux défis.

Le plus grand obstacle dans passer au solaire et l’énergie éolienne est le stockage d’énergie à grande échelle. Lorsque de l’énergie verte est produite, elle est soit utilisée immédiatement, soit stockée, mais l’énergie électrique ne peut être stockée directement ; elle doit être transformée en d’autres types d’énergie. Les batteries, les systèmes à air comprimé et le stockage hydroélectrique par pompage sont quelques-unes des méthodes utilisées aujourd’hui. Mais leur mise à l’échelle est soit inefficace, soit trop coûteuse.

En rapport :Une étoile à neutrons a été enregistrée libérant 100 000 ans d’énergie solaire.

Câblé a rapporté que Energy Vault a pour objectif de transformer l’énergie et de soutenir le monde dans sa transition vers les énergies renouvelables. L’entreprise progresse rapidement. Elle est sur le point d’être cotée à la bourse de New York (NYSE) et a conclu des accords impressionnants avec des sociétés géantes comme l’entreprise minière BHP et DG Fuels, un leader dans le domaine des carburants renouvelables pour l’aviation. Mais leur système est encore plus impressionnant. La société a construit d’énormes bâtiments « intelligents » capables de stocker, de produire, de décharger et de distribuer de l’électricité. À l’intérieur de ces bâtiments industriels modernes et minimalistes, de grands blocs de béton de 35 tonnes sont soulevés et déposés dans des ascenseurs pour stocker et décharger l’énergie.

Voûte énergétique dit que l’empilement, l’élévation et la chute de gros blocs de béton constituent un moyen étonnamment efficace de stocker l’énergie. L’entreprise ajoute que le béton est moins cher que les batteries et ne risque pas de surchauffer. Les blocs de béton ne perdent pas leurs performances avec le temps et ne nécessitent pas un entretien important, et sont sans danger pour les incendies chimiques. Les bâtiments de stockage d’énergie de la société peuvent être reliés à des parcs solaires ou éoliens, voire à des centrales nucléaires, afin de stocker l’énergie et de la maximiser grâce à la gravité.

Le concept est simple. Lorsque les vents soufflent et que le soleil brille fort, le bâtiment élève des briques en utilisant cette énergie. Les mécanismes de l’ascenseur permettent également de stocker l’énergie utilisée pendant l’élévation. Les jours nuageux, ou quand les vents sont calmesles briques de 35 tonnes tombent en libérant l’énergie cinétique stockée et en la transformant en énergie électrique.

Energy Vault a déjà testé sa théorie en construisant une grue multibras unique en son genre, d’une hauteur de 75 mètres. La grue soulève et abaisse les blocs de 35 tonnes, ce qui prouve que le principe est juste. Aujourd’hui, l’entreprise propose des solutions plus avancées. Son produit phare est l’Energy Vault Resiliency Center (EVRC). Le bâtiment de l’ascenseur EVRC peut être mis à l’échelle en ajoutant des unités de 10 mégawatts par heure. Les blocs de béton qui montent et descendent peuvent être construits à partir de « déchets, de résidus de combustion du charbon, de pales d’éoliennes mises hors service et de résidus de processus miniers », explique l’entreprise. L’EVRC peut même gérer les événements climatiques naturels perturbateurs, les incendies de forêt et les conditions météorologiques extrêmes. Energy Vault est convaincu que sa science et la force de la gravité vont aider à alimenter le monde en énergie verte.

Suivant :Des scientifiques veulent lancer une mission spatiale interstellaire qui prendrait 100 ans

Source : Wired, Energy Vault

Cet article a été rédigé par Ray Fernandez et traduit par LesVidéoprojecteurs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesVidéoprojecteurs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.